Passer au contenu principal

Johann Schneider-Ammann: «Sur la RIE III, le peuple suivra»

Venu célébrer le «porte-drapeau» Nestlé, le président de la Confédération liste les défis à relever pour que le succès continue. Interview.

Johann Schneider-Ammann, ministre de l’Economie, président de la Confédération, jeudi 2 juin à Vevey.

Qu’est-ce qu’un ministre fédéral de l’Economie peut faire pour aider à la réussite future, en Suisse, d’une multinationale comme Nestlé?

Il n’y a jamais de garanties. C’est d’abord aux entreprises d’investir, d’innover, d’être au plus près de leurs marchés. Mais, dans le dialogue permanent que j’entretiens avec les entreprises, il y a trois priorités: clarifier notre situation envers l’Union européenne et raffermir les Bilatérales; achever la réforme de notre fiscalité – les entreprises attendent une décision; et enfin préserver la flexibilité d’un marché du travail qui doit rester libéral, avec un partenariat social vivant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.