Holdigaz entend poursuivre le forage lacustre à Noville

LémanLe groupe veveysan Holdigaz entend poursuivre les démarches entreprises sur le site de Noville (VD). Elles visent à récolter des informations complémentaires sur la présence de gaz économiquement exploitable dans le Léman.

En association avec Gaznat, Holdigaz entend poursuivre le forage dans le sous-sol du Léman entrepris par leur filiale Petrosvibri sur le site de Noville (VD).

En association avec Gaznat, Holdigaz entend poursuivre le forage dans le sous-sol du Léman entrepris par leur filiale Petrosvibri sur le site de Noville (VD). Image: CHANTAL DERVEY-a

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe veveysan Holdigaz a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 251,8 millions de francs lors de l'exercice 2013-2014, en hausse de 0,4% par rapport au précédent. Le bénéfice net a pour sa part atteint 26,1 millions, en progression de 2,7%.

Les quantités de gaz fournies sur les réseaux des trois distributeurs du groupe atteignent 1,6 milliard de kWh, y compris 15,9 millions de kWh de biogaz. Cette diminution de 3,5% est due aux températures particulièrement élevées de l'hiver dernier, indique Holdigaz mercredi dans un communiqué.

Dans le domaine des techniques du bâtiment, les sociétés Joseph Diémand, Brauchli, Taxa et Roos ont vu leur volume d'affaires consolidé croître de 6,5%. Un bâtiment commun à ces sociétés est en construction à Forel (Lavaux). Il accueillera dès décembre 2015 les quelque 270 personnes rattachées à ces secteurs d'activité.

Le pôle des énergies renouvelables a contribué de manière active aux résultats du groupe. Un accent particulier a été mis sur la valorisation améliorée du biogaz produit sur le site de Lavigny.

Holdigaz conduira d'autres projets durant l'exercice en cours, comme la transformation de déchets de bois en gaz de synthèse.

Procédure de demande de permis

En association avec Gaznat, Holdigaz entend poursuivre les démarches entreprises par leur filiale Petrosvibri sur le site de Noville (VD). Elles visent à récolter des informations complémentaires sur la présence de gaz économiquement exploitable dans le Léman.

«Nous sommes dans une procédure d'obtention d'un permis pour un forage profond, afin d'effectuer une campagne de mesure avec des appareils très précis de laboratoire», a déclaré Philippe Petitpierre, président du groupe. Il s'agit notamment de déterminer l'économicité du projet.

La campagne pourrait avoir lieu dès cet automne pour une durée de trois à cinq mois. Une décision sera prise d'ici le printemps prochain. (ats/nxp)

Créé: 16.07.2014, 15h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...