Passer au contenu principal

Industrie automobileGM va supprimer un millier d'emplois aux USA

Face au tassement de la demande, le constructeur General Motors va biffer plus de mille emplois dans l'Ohio.

General Motors (GM) va supprimer plus d'un millier d'emplois dans une usine de production américaine pour s'adapter au tassement de la demande pour les berlines et citadines aux Etats-Unis, a indiqué vendredi le constructeur automobile.

Les coupes se feront dans l'usine de Lordstown, dans l'Ohio, où GM produit la Chevrolet Cruze, une berline dont les ventes devraient stagner cette année. Les résultats ont plongé de 32% lors des quatre dernières années.

L'usine de Lordstown ne fabrique que la Chevy Cruze et emploie un peu moins de 3000 salariés répartis en deux équipes. Il n'y en aura plus qu'une à partir de mi-juin, indique le groupe automobile, qui avait déjà supprimé une équipe dans cette usine l'an dernier.

Environ 1500 personnes sont concernées par cette cure d'austérité, qui s'explique, selon GM, par le fait que les Américains délaissent les «petites» voitures au profit des «grosses» (SUV, camionnettes à plateau et Crossovers) encouragés par des prix de l'essence à la pompe encore bas, des taux d'intérêt concurrentiels et un marché du travail dynamique.

Le décompte final sera connu dans les prochains jours et il n'est pas exclu que GM offre des mesures de reclassement, selon le groupe.

Déclin du marché

«Le marché des petites voitures est en déclin constant depuis 2014» et «nous devons fortement réduire la production pendant des semaines pour se conformer à la demande pour les voitures compactes», souligne le premier groupe automobile américain, tout en rappelant que ce segment représente toutefois encore 36% des ventes de voitures aux Etats-Unis.

L'an dernier, GM a vendu 150'000 Chevy Cruze aux Etats-Unis, toutes produites à Lordstown, et prévoit d'en vendre un nombre équivalent cette année. Depuis début 2018, les ventes de la Chevy Cruze ont chuté de 28%, d'après le cabinet spécialisé Autodata.

Dans l'ensemble, les ventes américaines des «petites» voitures sont en baisse de 13,2% depuis le début de l'année, contre une hausse de 7% pour les ventes des «grosses» voitures.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.