Genève, capitale de la philanthropie en Europe

RéunionDurant deux jours, la ville accueille l’Association européenne de philanthropie du risque.

Genève, 21 novembre 2013. Etienne Eichenberger. Société Wise, rue des Corps Saint 4.

Genève, 21 novembre 2013. Etienne Eichenberger. Société Wise, rue des Corps Saint 4. Image: © Olivier Vogelsang / Tamedia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Demain plus de 500 financiers, entrepreneurs, acteurs sociaux ou universitaires de 31 pays, se retrouveront à Genève pour parler de philanthropie. Pour la première fois, le canton va accueillir la 9e conférence annuelle de l’European Venture Philanthropy Association (EVPA), soit la plus importante rencontre en Europe autour de la philanthropie du risque. Celle-ci implique une approche entrepreneuriale et engagée du don.

Côté «festival off» Des sessions plénières, des ateliers, et, donnant un côté «festival off», des discussions sur des thématiques choisies par les participants émailleront ces deux jours. «Cette année, nous avons choisi le thème «Leadership Responsable» car c’est ce que ces temps exigent: du leadership construit autour de l’impact sociétal, de véritables partenariats et de la transparence», explique Kurt Peleman, le directeur de l’EVPA basé à Bruxelles.

WISE, une société de conseil en philanthropie et Swiss Philanthropy Foundation, une structure de soutien aux donateurs, ont pris l’initiative et accompagné la venue de cette conférence à Genève. «Nous n’en sommes pas les organisateurs, nous ne nous en arrogeons donc pas le mérite. Nous jouons le rôle d’hôte. Nous avons développé un modèle inédit de financement en regroupant huit fondations de la région lémanique qui toutes reflètent notre souhait de mettre l’entrepreneur et le philanthrope au cœur de la discussion. Par ailleurs, nous avons assuré le lien avec les autorités de la Ville et du Canton qui ont mis à disposition les infrastructures», détaille Etienne Eichenberger, cofondateur de WISE.

Outils financiers Comme une telle manifestation suppose un investissement de centaines de milliers de francs, WISE s’est entourée de parrains, parmi lesquels Eric de Turckheim, de la fondation Trafigura, émanation de la société de négoce de matières premières éponyme. Depuis 2007, cette fondation distribue 32 millions de dollars par année, soit près de 1% des bénéfices du groupe. «La philanthropie est à un tournant. Alors que les fonds publics vont s’amenuisant et que les associations à buts sociaux dépendent trop de la volonté d’un donateur, le rôle de l’entrepreneur est de plus en plus important. En appliquant des outils financiers et économiques à la philanthropie, il est possible de stabiliser le modèle d’associations au fonctionnement et au financement parfois erratiques. Je crois que le public comprend cette professionnalisation. C’est d’ailleurs ce que prône l’EVPA», estime le fondateur de Trafigura.

La présence d’un écosystème financier et entrepreneurial légitime Genève comme centre pour la philanthropie, juge Etienne Eichenberger, qui rappelle qu’une fondation se créée chaque jour en Suisse et que la plus importante croissance a lieu dans ce canton:

«D’abord Genève a une magnifique légitimité historique en raison de l’accueil des instances internationales, des grandes fondations ou d’ONG. Mais aussi en raison de métiers d’intermédiation financière tels que les gestionnaires de fortune, les avocats, les fiduciaires. Il y a donc dans cette ville des points de rencontre naturels entre ces mondes qu’y favorisent le développement de la philanthropie et WISE a joué un rôle pionnier depuis une décennie reconnue notamment l’année dernière par le prix de l’innovation de la Chambre du commerce, de l’industrie et des services de Genève.»

Créé: 25.11.2013, 07h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...