General Electric vend pour 26,5 milliards d'actifs immobiliers

IndustrieLa firme américaine cède 26,5 milliards de dollars dans le cadre d'un plan de réorganisation, a annoncé le directeur Jeff Immelt.

Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le conglomérat industriel américain General Electric a annoncé le vendredi 10 avril un vaste plan de recentrage sur ses activités industrielles. L'opération passe notamment par la vente par sa filiale financière, GE Capital, de 26,5 milliards de dollars (26,01 milliards de francs) d'actifs immobiliers.

Le groupe prévoit une charge nette de 16 milliards de dollars au premier trimestre dans le cadre de ce plan de réorganisation. Il met parallèlement en place un nouveau programme de rachats d'actions pouvant monter jusqu'à 50 milliards de dollars.

«C'est une étape majeure de notre stratégie pour concentrer General Electric (GE) autour de ses avantages compétitifs», a commenté le directeur du groupe Jeff Immelt. Le remaniement met en avant les activités industrielles et technologiques de l'entreprise.

Marché favorable

Le nouveau plan peut «potentiellement permettre aux investisseurs de récupérer plus de 90 milliards de dollars d'ici 2018 en dividendes, rachats d'actions et grâce à Synchrony Exchange», la filiale bancaire du groupe introduite en Bourse en juillet 2014, précise le communiqué de la société.

La vente des actifs immobiliers de GE Capital se justifie par des conditions de marchés particulièrement «favorables» actuellement, poursuit le document.

Le fonds Blackstone et la banque Wells Fargo vont acquérir pour quelque 23 milliards de dollars de ces actifs. Environ 4 milliards de dollars d'actifs immobiliers commerciaux seront parallèlement cédés à d'autres acheteurs.

Croissance à deux chiffres

GE prévoit qu'en 2017, après la cession de ces biens, environ 90% de ses bénéfices seront générés par ses activités industrielles, contre 58% en 2014.

La charge de 16 milliards de dollars au premier trimestre ne devrait pas peser sur les résultats de l'entreprise. Celle-ci anticipe toujours un bénéfice opérationnel par action de 1,10 dollar à 1,20 dollar, ce qui correspond à une croissance «solidement à deux chiffres». (ats/nxp)

Créé: 10.04.2015, 15h34

Articles en relation

Feu vert au rachat d'Alstom par General Electric

Energie La France a autorisé mercredi le rachat des activités énergétiques d'Alstom par General Electric. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'accord sur le Brexit divise le gouvernement britannique
Plus...