Passer au contenu principal

Technique sanitaireGeberit améliore ses ventes mais pas ses bénéfices

Les ventes du spécialiste sanitaire saint-gallois Geberit ont notamment profité du rachat du fabricant Sanitec, en février dernier.

ARCHIVES, Keystone

Geberit a vu son chiffre d'affaires progresser de 20,1% au premier semestre, à 1,31 milliard de francs. Le bénéfice net du spécialiste saint-gallois des techniques sanitaires a en revanche dégringolé de 19,9% à 218,5 millions.

Le résultat opérationnel, au niveau EBIT, s'est effrité de 15,1% à 267,8 millions de francs, a indiqué ce mercredi 12 août le groupe basé à Jona. Les effets négatifs dus au rachat en février du finlandais Sanitec, spécialisé dans les produits en céramique haut de gamme pour salle de bains, atteignent 58 millions de francs sur le bénéfice net et 51 millions de francs sur l'EBIT.

L'acquisition du numéro un européen des céramiques sanitaires, effective depuis le 1er février, a en revanche permis à Geberit de doper ses ventes. Le chiffre d'affaires a ainsi progressé de 20,1% par rapport au 1er semestre 2014 à 1,31 milliard de francs. Hors acquisition et à taux de change constant, la croissance n'atteint toutefois que 2,5%.

Rabais en Suisse

Cette progression est survenue malgré un contexte difficile sur plusieurs marchés européens et les rabais de 10% consentis en Suisse suite à l'abolition du taux plancher, relève la direction du groupe dans le communiqué. Sanitec a contribué à hauteur de 304,6 millions de francs au chiffre d'affaires.

Le marché européen a vu ses ventes progresser de 1,4% en monnaies locales, soutenu notamment par la Grande-Bretagne/Irlande ( 9,5%) et l'Europe du Nord ( 7,9%). La Suisse affiche en revanche un recul de 8,3%, en raison des rabais concédés à cause de la force du franc. La région Proche-Orient/Afrique affiche une hausse de 25,2%, l'Amérique 11,2% et l'Extrême-Orient/Pacifique 9,2%.

Mauvais accueil

Ces résultats semestriels sont en dessous des anticipations des analystes et l'action Geberit a plongé à la Bourse suisse. En milieu de journée, le titre perdait plus de 5% au bas du tableau d'un marché SMI en recul de 1,8%.

L'environnement difficile dans le domaine de la construction, dont le groupe saint-gallois a pâti au premier semestre devrait perdurer d'ici la fin de l'année, explique le communiqué. Pour l'ensemble de l'année, la croissance organique ajustée des effets de change est attendue entre 2% et 3%. Les ventes de Sanitec devraient rester stables.

A fin juin, le groupe Geberit employait 12'562 personnes dans le monde, soit le double comparé au début de l'année. Ce rebond s'explique par l'intégration de Sanitec. Cette acquisition, la plus grande opération jamais réalisée par Geberit, a pour objectif d'élargir la gamme de produits du groupe.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.