Firmenich investit 10 millions en Argentine

IndustrieL’industriel genevois spécialisé dans les arômes et les parfums se renforce en Amérique latine, un de ses marchés clé

Le siège genevois du groupe Firmenich.

Le siège genevois du groupe Firmenich. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le groupe genevois Firmenich, l’un des leaders mondiaux dans l’industrie des parfums et des arômes, vient d’inaugurer un nouveau site en Argentine, dans la région de Buenos Aires. La firme fondée en 1895 à Genève se renforce en Amérique latine, où elle est déjà présente sur le plan industriel dans les trois autres grands marchés, au Brésil, au Mexique et en Colombie. «Nous comptons près de 800 collaborateurs dans cette région dont environ 10% en Argentine qui est l’un de nos principaux pôles de croissance», résume une porte-parole.

Firmenich est présent en Argentine depuis 1956. «Nous avons toujours cru en ce pays, nous y sommes présents depuis 60 ans et c’est une des raisons pour laquelle nous avons effectué un investissement de 10 millions de dollars (environ 10 millions de francs) dans une nouvelle usine de pointe», précise encore la représentante de l’industriel.

L’industrie des parfums et des arômes nécessite de continuels investissements. Firmenich consacre aussi 10% de son chiffre d’affaires, qui s’élève à quelque 3 milliards de francs, aux activités de recherche & développement, cruciales dans ce domaine. Le site a été inauguré en présence de Gilbert Ghostine, CEO de ce groupe genevois employant environ 6000 personnes. (TDG)

Créé: 22.03.2016, 16h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: 1000 sans-papiers régularisés à Genève
Plus...