Des entrepreneurs vaudois investissent 30 millions à Genève

Immobilier La famille Mauvernay, propriétaire du groupe pharmaceutique vaudois Debiopharm s’offre un immeuble appartenant à la banque Piguet Galland & Cie SA. Et une propriété à Corsier.

Le siège de l'entreprise Debiopharm.

Le siège de l'entreprise Debiopharm. Image: Janine Jousson

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La famille Mauvernay, propriétaire de l’entreprise pharmaceutique vaudoise Debiopharm, investit massivement à Genève. Elle vient d’acquérir un immeuble jusque là propriété de la banque Piguet Galland Cie SA pour la somme rondelette de 19,25 millions de francs. Cette parcelle est située au cœur de Genève, juste en face de l’Université. Le terrain en question s’étendant sur 253 mètres carrés, l’opération s’est conclue sur un prix d’environ 76’000 francs au mètre carré.

Présente depuis longtemps, sur le plan entrepreneurial, dans les cantons de Vaud et du Valais, la famille Mauvernay opère une entrée fracassante sur Genève. « Cette transaction est destinée à nous assurer des revenus réguliers pour financer en partie nos activités industrielles, détaille Thierry Mauvernay, CEO du groupe familial. Nous faisons un des métiers les plus risqués au monde. Entre les premières recherches et la commercialisation d’un médicament, il faut compter 15 ans. Nous devons pouvoir compter sur des entrées d’argent à long terme. Raison pour laquelle nous avons décidé d’acheter cet immeuble. »

Cette politique n’est pas nouvelle pour cette entreprise fondée en 1979 à Lausanne par Rolland-Yves Mauvernay, père de Thierry Mauvernay. « Notre société immobilière existe depuis une dizaine d’années, et la holding Debiopharm est propriétaire de plusieurs bâtiments en particulier à Zurich et dans le canton de Vaud », ajoute le CEO de la compagnie, en précisant encore être en « discussions avancées avec deux banques et deux cabinets d’avocats intéressés à s’y installer ».

Les motivations de l’acheteur étant connues, quelles sont celles du vendeur ? Propriété du groupe BCV (Banque cantonale vaudoise), la banque de gestion de fortune Piguet Galland Cie SA a décidé de se séparer de ce bien foncier dans le cadre du regroupement de ses deux établissements en une seule adresse, à Champel. Situés avenue Peschier, ses nouveaux locaux sont désormais capables d’abriter 130 collaborateurs. Piguet Galland Cie SA sera locataire, l’immeuble appartenant à l’assureur Zurich. Comme cette banque ne cache pas ses ambitions sur Genève, le bâtiment de Champel – signé par le cabinet d’architectes Brodbeck et Roulet – « pourrait accueillir jusqu’à 190 collaborateurs », précise Olivier Calloud, CEO de l’établissement. Le choix du quartier n’est pas le fruit du hasard. Il correspond à la volonté de la banque de cibler une clientèle suisse.

Quant à la famille Mauvernay, elle a fait coup double : Rolland-Yves Mauvernay, séduit par le canton, a aussi acheté une propriété à Corsier, en déboursant 10 millions de francs. Cette seconde transaction est cependant purement privée. Mais elle contribue à animer un marché genevois qui avait tendance à s’assoupir.

(TDG)

Créé: 10.05.2013, 17h43

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...