Calida veut rapatrier sa production en Europe

LingerieLe groupe suisse de textile veut réduire son exposition au dollar en produisant moins en Chine.

Felix Sulzberger, directeur de Calida depuis 2013.

Felix Sulzberger, directeur de Calida depuis 2013. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous allons petit à petit rapatrier notre fabrication de lingerie fine Aubade, et d’articles de sport Millet-Lafuma, faits en Chine, vers nos deux plates-formes de production en Hongrie et en Tunisie», a lancé hier, de façon étonnante, Felix Sulzberger, directeur de Calida. Sur un total de 3116 employés, l’entreprise lucernoise n’emploie plus personne dans la production en Suisse, mais 500 ouvriers en Tunisie, autant en Hongrie, et 150 en Chine.

Cette telle décision illustre bien la réindustrialisation en cours de l’Europe, phénomène complètement impensable il y a quelques mois encore. «la perte de valeur de l’euro par rapport au dollar nous touche davantage que la dévalorisation de l’euro par rapport au franc», donne pour explication le patron du groupe de Sursee.

Fortes charges en dollars
Ce rapatriement de la production chinoise vise à réduire les pertes sur les taux de change liées à un chiffre d’affaires réalisé aux trois quarts dans la zone euro. Pour les charges, par contre, la moitié seulement dépend de la devise européenne contre 17% en dollars (monnaie d’achat des matières premières).

Concrètement, Felix Sulzberger prévoit que rapidement, la lingerie fine Calida pourrait n’être produite plus qu’à 28% en Chine (contre 33% actuellement), et la fabrication des sacs et les articles de montagne (Millet, Eider et Lafuma) plus qu’à 55% (contre 60%). «Nous sommes contraints de continuer à produire un certain pourcentage de nos articles en Asie, puisque certains composants comme par exemple le Gore-Tex, ne sont plus du tout fabriqués en Europe», rajoute Felix Sulzberger. Se faire envoyer tous les produits préfabriqués ne serait pas rentable.

La France et Calida
La France représente maintenant le principal marché de Calida, en absorbant 40% de ses ventes, suite à la prise de participation majoritaire dans Lafuma. «Ce n’est pas un problème, car Millet et Aubade y sont des marques leader. Des études montrent qu’elles sortent toujours renforcées de périodes plus difficiles», a soutenu le directeur. Le siège du groupe Millet (Millet, Eider, Lafuma) a été déplacé à Annecy, l’activité de meubles de jardin Furniture (Lafuma) possède son quartier général à Anneyron (entre Lyon et Valence), tandis qu’Oxbone est géré à Bordeaux, et Aubade à Paris.

Créé: 16.03.2015, 21h12

Articles en relation

Calida veut conquérir l'Europe et l'Asie

Textile Le fabricant textile lucernois a vu ses résultats s'envoler au premier semestre, à la faveur de la reprise du français Lafuma. Plus...

Grâce à Lafuma, Calida dope ses résultats au 1er semestre

Textile Calida a vu ses résultats décoller au premier semestre, à la faveur de ses dernières acquisitions. Tant les revenus que les bénéfices du groupe textile lucernois se sont sensiblement accrus par rapport à la même période de 2013. Plus...

Lafuma passera sous le contrôle du lucernois Calida

Textile Lafuma, emblématique spécialiste français des équipements sportifs, va bientôt passer dans le giron du fabricant de lingerie lucernois Calida. Ce dernier avait déjà acquis la célèbre marque hexagonale Aubade. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.