Passer au contenu principal

«Berne a un retard cataclysmique dans la cybersécurité»

Un colloque sur la protection des données s’est tenu à Genève mercredi. L’occasion pour certains de s’alarmer.

Lors de la conférence intitulée «Le coffre-fort numérique s’organise: un enjeu économique et stratégique pour la Suisse», organisée par le Forum économique romand au siège de l’UBS aux Acacias, à Genève.?
Lors de la conférence intitulée «Le coffre-fort numérique s’organise: un enjeu économique et stratégique pour la Suisse», organisée par le Forum économique romand au siège de l’UBS aux Acacias, à Genève.?
Laurent Guiraud

La Confédération n’y voit pas clair sur le front des données. C’est en substance le message qui est ressorti mercredi lors d’une conférence intitulée «Le coffre-fort numérique s’organise: un enjeu économique et stratégique pour la Suisse», organisée par le Forum économique romand à Genève.

L’événement a attiré plus de deux cents personnes, parmi lesquelles les plus grands noms de la cybersécurité en terres romandes, du directeur de la société Safehost à la professeure de l’UNIL – Solange Ghernaouti – en passant par des avocats et Pierre Maudet, ministre genevois de l’Economie. L’afflux toujours plus massif de données – le monde en produirait autant en 48 heures que sur la période allant de l’invention de l’imprimerie à 2013 – engendre une nouvelle industrie encore difficile à cerner.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.