Passer au contenu principal

Le bénéfice de Danone bondit de 34%

Le bénéfice du géant de l'agroalimentaire n'a pas été affecté par le recul des ventes, plombées par les effets de change.

Archives/photo d'illustration, AFP

Danone a vu son bénéfice net bondir de 34,1% à 1,7 milliard d'euros (1,79 milliard de francs) en 2016 en dépit d'un recul de 2,1% de ses ventes.

Le groupe annonce également un programme de réduction de coûts d'un milliard d'euros d'ici 2020 afin d'améliorer sa marge opérationnelle courante, déjà en progression de 87 points de base en 2016 à 13,7%. Ce «programme d'efficacité» baptisé «Protein» portera sur les frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux, selon le communiqué du groupe.

Pour 2017, Danone vise une croissance de son bénéfice net par action (BNPA) courant supérieure à 5%, en excluant tous les éléments relatifs à l'acquisition de WhiteWave. En 2016, le BNPA a augmenté de 5,6% à 3,10 euros.

Danone a précisé qu'il actualiserait cet objectif annuel après la réalisation de l'acquisition de WhiteWave, «afin d'intégrer l'effet relutif» de l'acquisition de ce géant du bio aux Etats-Unis.

«Performance solide»

«En 2016, nous avons réalisé une performance solide (...) malgré un redressement des produits laitiers frais en Europe plus lent que prévu ainsi qu'une forte volatilité sur nos marchés», a résumé le directeur général Emmanuel Faber, cité dans un communiqué.

Les ventes ont atteint 21,9 milliards l'an dernier. Le groupe avait abaissé fin décembre sa prévision de croissance du chiffre d'affaires pour 2016 en raison d'un recul des ventes européennes des produits laitiers frais.

Les ventes de cette division sont en effet en recul de près de 3%, à 10,7 milliards d'euros, alors que les ventes d'Activia sont inférieures aux attentes en Europe et que les conditions de marché en Espagne se sont aggravées au quatrième trimestre.

Les eaux en recul

Le chiffre d'affaires de la division Eaux, en recul de 4% à 4,5 milliards, a pâti de la situation en Chine où les ventes de la marque Mizone «ont baissé en 2016, impactées par des ajustements de stocks dans un marché en transition». Une transition qui pourrait «perdurer en 2017» selon Danone.

La nutrition infantile, en très légère croissance à 5 milliards d'euros, a également pâti de la situation en Chine qui a connu «de nouveaux ajustements de stocks». Le chiffre d'affaires de la nutrition médicale a connu une croissance de 1,5%, tirée par une performance solide du Royaume-Uni et du Benelux.

Danone vise pour 2017 une croissance de son bénéfice net par action (BNPA) courant supérieure à 5%, en excluant tous éléments relatifs à l'acquisition de WhiteWave. En 2016, le BNPA a connu une hausse de 5,6% à 3,10 euros.

Danone a précisé qu'il actualiserait cet objectif annuel après la réalisation de l'acquisition de WhiteWave, «afin d'intégrer l'effet relutif» de l'acquisition de ce géant du bio aux Etats-Unis.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.