Passer au contenu principal

Bell rachète une société valaisanne

Le groupe a également enregistré un résultat et un chiffre d'affaires en hausse de plus de 26% sur six mois.

Le groupe bâlois de transformation de viande Bell ne dévoile aucune prévision pour l'entier de l'exercice en cours.
Le groupe bâlois de transformation de viande Bell ne dévoile aucune prévision pour l'entier de l'exercice en cours.
Keystone

Bell a réalisé un premier semestre en croissance, grâce au fruit de ses acquisitions. Le groupe bâlois de transformation de viande poursuit sur la voie de son expansion en rachetant le spécialiste valaisan de la charcuterie Cher-Mignon.

Bell a dégagé au premier semestre un bénéfice net en hausse de plus d'un quart ( 26,7%) sur un an à 42,6 millions de francs. Donné après déduction des participations minoritaires, le montant ressort en hausse de 13,3% à 36,2 millions, a indiqué jeudi le groupe contrôlé par le géant bâlois de la distribution Coop.

Le chiffre d'affaires a aussi augmenté de plus d'un quart ( 26,2%) entre janvier et fin juin pour s'inscrire à 1,62 milliard de francs. La croissance s'explique principalement par les bienfaits de la consolidation des acquisitions. En volume, les ventes présentent un bond de 59,5% à près de 192'000 tonnes.

Apport des acquisitions

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) affiche une progression de 34,2% à 61 millions de francs. Bell mentionne toutefois une pression accrue sur les marges, en raison du renchérissement des matières premières et d'une concurrence qui se fait plus dure.

Pour mémoire, Bell s'est montré pour le moins actif ces derniers mois en procédant à plusieurs rachats. Ainsi, le groupe a consolidé depuis le 1er mars le spécialiste autrichien de la volaille Huber et, depuis le 1er mai, la société zurichoise active dans les fruits et les salades préparés Eisberg.

Par ailleurs, la totalité du chiffre d'affaires semestriel d'Hilcona figure désormais dans les comptes (contre deux mois seulement en 2015). La contribution du spécialiste liechtensteinois des produits prêts à consommer a du coup atteint 276 millions de francs.

Spécialités régionales

Quant à l'acquisition de Cher-Mignon, elle permet à Bell d'accueillir en son sein une entreprise qui réalise un chiffre d'affaires de 13 millions de francs par an. L'ensemble des 25 personnes constituant son effectif sera repris, précise le communiqué, qui ne donne pas le montant de la transaction.

Basé à Chermignon (VS), Cher-Mignon est un spécialiste de la viande séché depuis depuis plus d'un siècle, ainsi que du jambon cru et du lard sec. Avec ses sites de Bâle, Gossau (SG), Cheseaux-sur-Lausanne et Churwalden (GR), Bell dispose déjà d'un assortiment composé de spécialités vaudoises, bâloises, grisonnes et st-galloises.

Efforts promotionnels

Pour revenir au premier semestre, le chiffre d'affaires de Bell en Suisse, son premier marché, a augmenté de 4,1% sur un an à 934 millions de francs, avec des volumes en hausse de 2,3% à 62'000 tonnes. Beaucoup de promotions ont assuré l'essor, même si tourisme d'achat et une météo défavorable ont constitué un facteur négatif.

En Allemagne, Bell a réalisé un chiffre d'affaires se contractant de 2,3% à 213 millions de francs, dans un marché décrit comme exigeant d'un point de vue de la concurrence. Données en euros, les ventes présentent un tassement de 5,9%.

Jambon espagnol

La division Bell International affiche une croissance de son chiffre d'affaires de 140% à 223 millions de francs, dopée par l'intégration d'Huber. Le groupe est actif en France, en Pologne, Hongrie et en République tchèque. Il va en outre construire une usine pour les spécialités de jambon espagnol près de Madrid début 2017.

Pour la suite, la multinationale ne dévoile aucune prévision pour l'entier de l'exercice, se contentant de dire vouloir asseoir l'intégration des acquisitions et continuer d'optimiser sa performance. Elle mentionne l'incertitude entourant l'évolution du prix des matières premières et le développement de ses marchés.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.