Passer au contenu principal

AlimentationBell peut avaler les salades Eisberg

Le transformateur de viande bâlois a obtenu le feu vert des autorités de la concurrence en Autriche, en Pologne et en Roumanie pour le rachat du groupe Eisberg.

Bell s'empare du groupe Eisberg.
Bell s'empare du groupe Eisberg.
Archives/photo d'illustration, Keystone

Eisberg, basé à Dänikon (ZH), emploie quelque 400 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de 55 millions de francs. Il possède des sites de production en Suisse, en Pologne, en Hongrie et en Roumanie, ainsi qu'un bureau d'achat en Espagne. Ses clients sont issus des milieux de la restauration, des services alimentaires et de l'épicerie.

La reprise effective de ce spécialiste zurichois de la production de salades fraîches a été consolidée au 1er mai.

Les autorisations des autorités ne sont assorties d'aucune condition, a indiqué mardi la filiale de Coop. Le montant de cette acquisition, annoncée par Bell en février dernier, n'a pas été dévoilé.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.