Passer au contenu principal

SidérurgieArcelorMittal repasse dans le vert en 2016

Après une perte de 7,9 milliards en 2015, le géant mondial de la sidérurgie enregistre un bénéfice net de 1,8 milliard de dollars.

Une usine d'ArcelorMittal près de Hayange, dans l'est de la France.
Une usine d'ArcelorMittal près de Hayange, dans l'est de la France.
Keystone

Le géant mondial de la sidérurgie ArcelorMittal a publié vendredi un bénéfice net de 1,8 milliard de dollars (1,79 milliard de francs) en 2016 contre une perte nette de 7,9 milliards l'année précédente. Le résultat a été soutenu par l'amélioration de la performance opérationnelle et de meilleures conditions de marché.

Le chiffre d'affaires annuel s'est néanmoins inscrit en recul de 10,7% à 56,8 milliards de dollars. Les ventes ont pâti de prix de vente de l'acier en baisse (de 9% en moyenne), d'une légère diminution des expéditions d'acier et d'une réduction des expéditions de minerai de fer, en partie compensée par des prix du minerai en hausse.

Dans ce contexte, le groupe a dégagé un bénéfice opérationnel de 4,2 milliards de dollars en 2016, contre une perte du même montant en 2015. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ressort à 6,3 milliards de dollars contre 5,2 milliards en 2015.

Les ventes 2016 sont inférieures au consensus établi par l'agence Bloomberg, mais le résultat net et l'Ebitda sont supérieurs. Le groupe anticipe pour 2017 une poursuite de la hausse de la consommation mondiale d'acier, qu'il estime entre 0,5% et 1,5% après une croissance de 1% en 2016.

Année de progrès

Le directeur général du groupe, Lakshmi Mittal, cité dans un communiqué, a salué «une année de progrès» pour ArcelorMittal en 2016, soulignant notamment la contribution du plan de compétitivité Action 2020, ainsi que l'amélioration des conditions de marché.

Il a aussi noté les mesures prises par les gouvernements «pour lutter contre les pratiques commerciales déloyales». «En conséquence, l'Ebitda a été largement supérieur à nos attentes initiales», a-t-il observé.

Le groupe entame l'année 2017 sur «une bonne dynamique» et prévoit d'augmenter ses dépenses d'investissements, a-t-il indiqué. Mais le groupe entend «continuer de donner la priorité à l'amélioration des rendements», a ajouté le directeur général.

ArcelorMittal a chiffré le besoin de financement de ses activités en hausse à 5 milliards de dollars cette année contre 4,5 milliards l'an dernier. Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net s'est élevé à 403 millions de dollars (contre une perte nette de 6,7 milliards un an auparavant) pour des ventes de 14,1 milliards de dollars (en hausse de 1% sur un an).

Comme anticipé par le groupe, la rentabilité du quatrième trimestre a été en baisse sur celle du troisième trimestre avec un bénéfice opérationnel de 809 millions de dollars contre 1,2 milliard.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.