UBS «coopérera» avec les autorités françaises

Mise en examenla grande banque suisse affirme qu'elle va continuer à coopérer avec les autorités en France. Elle a réagi à la suite de sa mise en examen (inculpation) jeudi soir en France pour «démarchage illicite».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La décision du tribunal élargit l'enquête. UBS entend continuer à coopérer avec les autorités en France en conformité avec le cadre juridique en vigueur en vue de trouver une solution», déclare la banque dans un communiqué diffusé vendredi.

«UBS soutient pleinement la stratégie de la Suisse visant à se limiter à la gestion d'avoirs déclarés», poursuit-elle, estimant que le règlement du passé relève de la Suisse et les pays de l'UE et concerne tout le secteur bancaire. La banque affirme avoir pris des mesures depuis 2009 et souligne ne tolérer «aucune activité visant à aider des clients à se soustraire à leurs obligations fiscales».

UBS a été mise en examen (inculpée) jeudi soir en France pour «démarchage illicite» dans l'enquête sur des soupçons de système destiné à convaincre de riches Français d'ouvrir des comptes non déclarés en Suisse au début des années 2000, a indiqué vendredi une source judiciaire. Cette mise en examen intervient quelques jours après celle de sa filiale française pour «complicité de démarchage illicite».

La banque a par ailleurs été placée sous statut de témoin assisté (statut intermédiaire entre témoin et mis en examen) pour blanchiment de démarchage illicite et blanchiment de fraude fiscale, et placée sous contrôle judiciaire avec un cautionnement de 2,875 millions d'euros (3,5 millions de francs). (ats/afp/nxp)

Créé: 07.06.2013, 11h56

Articles en relation

La mise en examen d'UBS inquiète peu les élus à Berne

Démarchage illicite UBS a été mise en examen en France. Or la menace sur la banque et sur la place financière serait sans commune mesure avec les attaques américaines, jugent les parlementaires. Plus...

Après sa filiale française, UBS AG est mise en examen

Paris La maison mère d'UBS a été mise en examen en France pour «démarchage illicite». La justice enquête sur les méthodes de conviction de riches Français d'ouvrir des comptes non déclarés en Suisse. Plus...

UBS France accusée de fraude fiscale

Banque privée Le patron d'UBS France a été entendu en vue d'une mise en examen sur des soupçons de blanchiment de fraude fiscale. La banque est accusée d'encourager ses clients français à ouvrir un compte en Suisse. Plus...

«UBS encourage ses clients à se régulariser»

Secret bancaire La banque ne veut pas attendre que la Suisse mette en place la stratégie de l'argent propre. UBS pousse déjà ses clients à se régulariser, selon le président du conseil d'administration, Axel Weber. Plus...

Sergio Ermotti est sceptique face à l'échange automatique

UBS «Je suis sceptique, parce que je ne sais pas ce que nous en tant que pays allons recevoir en échange», a déclaré le directeur d'UBS Sergio Ermotti dans la NZZ am Sonntag. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...