Pelé et Bar Refaeli inaugurent une manufacture Hublot

NyonPour répondre à la forte croissance de ses ventes, la marque horlogère présidée par Jean-Claude Biver, a construit un second bâtiment lui permettant d'accueillir 400 employés à terme.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les cloches de vaches, la meule de Gruyères, la vache blanche frappée du sceau Hublot: la marque de montre du président Jean-Claude Biver a mis les formes, comme il est coutumier, pour inaugurer sa nouvelle manufacture ce matin à Nyon. Celle-ci pourra accueillir plus de 400 employés dans les années à venir et répondre à sa forte croissance qui se poursuit malgré les aléas de la conjoncture mondiale. Pour cet évènement, Hublot a convié toute sa planète horlogère, avec le roi Pelé en personne, le célèbre mannequin Bar Refaeli et Lapo Elkann, designer italien et petit-fils de Giovanni Agnelli, qui a longtemps piloté l’empire Fiat.

Aux côtés de quelques personnalités connues sous nos latitudes comme Michel Pont, Pierre Keller ou Nicolas Bideau, Daniel Rosselat, en voisin de Paléo, affichait un large sourire sur la photo inaugurale, en tant que syndic, lui qui a vu la marque horlogère grandir comme un champignon sur le territoire de sa commune. Jean-Claude Biver s’extasiait en effet en répétant à plusieurs reprises : «il y a 10 ans, on n’existait pas». Ricardo Guadalupe, le directeur général, a rappelé pour sa part que l’aventure a démarré en 2004 dans un bureau de la route de Divonne avec 30 employés. En 2009, était inauguré un premier bâtiment sur le nouveau site de production proche de l’autoroute. Et à peine six ans après, la nouvelle manufacture, toute noire également, est sortie de terre. Les deux bâtiments sont reliés par une passerelle qui passe au-dessus du chemin de fer Nyon-Saint-Cergue.

Hublot a investi 20 million de francs pour s’agrandir. Grâce à sa nouvelle manufacture, il a pu se réorganiser complètement, abandonnant au passage son site de Gland, et renforcer sa stratégie de production «verticale» en ayant la main sur tous les composants. La société compte aujourd’hui près de 500 employés dans le monde, dont 330 sur le site de Nyon. Il prévoit d’en engager une centaine supplémentaire dans les 3 ans. Sa production – 42 000 pièces en 2014 contre 13 000 dix ans plus tôt – devrait «exploser cette année. Comme d’habitude!» (TDG)

Créé: 29.09.2015, 17h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...