Le repli continue pour Swisscom après 9 mois

TélécommunicationsLe chiffre d'affaires du numéro un suisse des télécommunications s'est tassé de 2,7% en un an à 8,69 milliards de francs et le bénéfice net est en baisse de 2,6%.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le repli s'est poursuivi pour Swisscom après neuf mois, toujours en panne de croissance sur un marché suisse saturé. Ses revenus se tassant, le numéro un suisse des télécoms a vu son bénéfice net fléchir en l'espace d'un an de 2,6% à 1,21 milliard de francs. L'opérateur maintient néanmoins ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) s'est quant à lui inscrit à 3,36 milliards de francs, en hausse de 4,0%, a précisé jeudi le géant bleu. La hausse reflète l'adoption de la norme comptable IFRS 16, laquelle comporte de nouvelles règles notamment sur la comptabilisation des contrats de leasing, explique Swisscom.

Sur une base comparable, l'Ebitda s'est affiché au même niveau que durant la période correspondante de l'an dernier. Le bénéfice opérationnel avant intérêts et impôts (Ebit) s'est tassé de 5,7% à 1,62 milliard de francs.

Quant au chiffre d'affaires, il s'est réduit de 2,7% en l'espace d'un an à 8,69 milliards de francs. A taux de change constant, le recul a atteint 1,9%.

Le repli illustre la baisse continue des revenus des activités de base en Suisse, un marché «largement saturé», note l'opérateur établi à Berne et contrôlé par la Confédération. Ces derniers se sont contractés de 3,3% à 6,37 milliards de francs, sous l'effet de prix en baisse dans divers segments et du recul des affaires de téléphonie fixe.

Mieux qu'attendu

La performance d'ensemble s'est révélée légèrement supérieure aux attentes des analystes. Sondés par l'agence AWP, ces derniers avaient anticipé en moyenne des revenus moindres de 8,41 milliards de francs, un Ebitda de 3,35 milliards, un Ebit de 1,52 milliard et un bénéfice net de 1,16 milliard.

Pour les seules affaires de base helvétiques, l'Ebitda s'est tassé de 1,5%. En termes de clients, seules les affaires de télévision numérique ont affiché une augmentation, le nombre de raccordements s'étoffant de 2% à 1,54 million. Mais ce marché, comme celui de l'accès à internet à haut débit, est saturé et mû essentiellement par le biais d'offres promotionnelles.

Dans le domaine de l'accès à internet, Swisscom a perdu en l'espace d'un an quelque 3000 raccordements, malgré une progression au 3e trimestre. Il en est allé de même sur le segment des télécommunications mobiles, le nombre de clients diminuant de plus de 51'000 à quelque 6,36 millions et cela même si les abonnements combinés affichent de belles performances.

Du côté de la téléphonie fixe, le recul de la clientèle privée a quelque peu ralenti, note l'opérateur. Reste que le nombre d'abonnés a chuté de 11% à 1,64 million.

Fastweb toujours en forme

Quand bien même Sunrise a échoué dans ses ambitions de rachat d'UPC Suisse, opération qui aurait accru la pression concurrentielle sur Swisscom, la situation en la matière reste tendue, a estimé en conférence téléphonique le directeur général de l'opérateur, Urs Schaeppi. La tendance à la baisse des prix va se poursuivre, et les clients en auront toujours plus pour moins d'argent.

Les activités en Italie de la filiale Fastweb ont en revanche poursuivi leur croissance à la faveur de l'afflux de nouveaux clients, en particulier dans le segment mobile. Les revenus y ont ainsi augmenté de 68 millions d'euros à un total de 1,58 milliard d'euros. L'Ebitda a bondi de 6,7%.

En parallèle à ses résultats, l'opérateur a fait part du départ de Marc Werner, responsable du secteur Vente et Services, lequel reprendra la direction générale du distributeur de médicaments et exploitant de pharmacies bernois Galenica. Dans la foulée de ce changement, Swisscom va réunir à compter du 1er janvier prochain le segment Vente et Service avec celui nommé Produits et Marketing pour former l'unité Clientèle de détail (Retail Customers). Dirk Wierzbitzki, actuel responsable de Produits et Marketing, en prendra la tête.

Evoquant la suite de l'exercice, Swisscom confirme ses prévisions. Le géant bleu continue de tabler pour l'ensemble de l'année sur un chiffre d'affaires net d'environ de 11,4 milliards de francs, contre 11,7 milliards en 2018 et un Ebitda supérieur à 4,3 milliards. Pour autant que les objectifs soient atteints, Swisscom promet de proposer le versement d'un dividende inchangé de 22 francs par action au titre de l'exercice 2019.

Titre en hausse A la Bourse suisse, l'action Swisscom progressait, notant vers 10h30 à 501,80 francs, soit une hausse de 0,24%. L'indice SMI fléchissait dans le même temps de 0,19%. Sans présenter de surprise, la performance s'est révélée légèrement supérieure aux attentes des analystes, ceux-ci mettant notamment en exergue la bonne maîtrise des coûts de l'opérateur et la bonne tenue de la filiale italienne. (ats/nxp)

Créé: 31.10.2019, 08h16

Articles en relation

Swisscom se refuse à une guerre des prix

Téléphonie Le numéro un suisse des télécoms ne veut pas toucher aux prix de ses abonnements après que Salt a ouvert les hostilités en abaissant l'année dernière son offre groupée. Plus...

Salt a perdu des plumes sur six mois

Télécommunications L'opérateur de téléphonie a marqué le coup après le départ de deux clients importants qui ont opté pour Swisscom. Plus...

Swisscom subit une forte pression sur les prix

Suisse Le géant des télécommunications a vu son chiffre d'affaires baisser de plus de 2% au premier semestre. Mais son bénéfice net est stable. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Braquage: La Poste renonce aux transports de fonds
Plus...