Firmenich refait à neuf sa parfumerie de Meyrin

Chimie Le groupe genevois investit 60 millions. L’usine automatisée de 200 employés produit 30% de plus.

Patrick Firmenich, nouvellement président du conseil d’administration après avoir été directeur pendant douze ans, et Gilbert Ghostine, directeur général du groupe.

Patrick Firmenich, nouvellement président du conseil d’administration après avoir été directeur pendant douze ans, et Gilbert Ghostine, directeur général du groupe. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Présentée comme le porte-étendard de l’industrie genevoise, la nouvelle usine Parfumerie du groupe Firmenich a été inaugurée mardi soir à Meyrin. Numéro deux mondial des arômes et des parfums, le groupe genevois a dépensé plus de 60 millions de francs pour une modernisation du site qui a duré trois ans. «Le plus gros investissement jamais réalisé ces dix dernières années», a expliqué Patrick Firmenich.

S’étendant sur près de 27 000 m2, le bloc sombre de trois étages jouxte le siège du groupe. Ce sera la plus importante des vingt-huit autres fabriques qu’exploite Firmenich dans le monde. Produisant 24 000 tonnes de parfum cette année, il assure à lui seul le quart de la production parfumerie du groupe.

Fragrances robotisées

«La superficie a quasi doublé mais nous avons gardé les mêmes effectifs – environ 200 personnes – tout en augmentant la capacité de production de 30% par rapport à l’ancien équipement», résume Gilbert Ghostine, directeur général du groupe, en marge de l’ouverture officielle.

Automatisé à plus de 80% – même les milliers de palettes de la zone de stockage sont déplacées par des véhicules autoguidés – ces entrelacs de réservoirs, tuyaux et autres mixeurs en inox permettent d’assembler 1400 ingrédients différents – provenant en partie de l’usine de La Plaine – en des «jus» partant en énormes bidons. Ils rempliront des flacons d’Aqua di Gio, de Flower by Kenzo ou d’Essence Bvlgari.

Cette usine refaite à neuf «est le signe que l’industrie de pointe se porte bien et se développe à Genève», souligne Patrick Firmenich, qui préside depuis un mois le conseil d’administration d’un groupe chimique dont il a assuré la direction douze ans durant.

Parfums de rentabilité

A quatre kilomètres de là, au bord du Rhône, Givaudan, numéro un mondial des arômes et parfums, exploite un site sortant 20 000 tonnes de parfums par an.

Le secteur sent aussi bon sur le plan financier. Firmenich a vu son chiffre d’affaires rapatrié en francs suisses bondir de plus de 6% en douze mois, à 3,2 milliards. Givaudan a de son côté enregistré sur les neufs premiers mois de 2016 une hausse de près de 7% des ventes à 3,5 milliards de francs.

(TDG)

Créé: 01.11.2016, 22h04

Articles en relation

Firmenich inaugure une usine à Meyrin

Canton de Genève Le groupe genevois a dévoilé, en présence de Pierre Maudet, un nouveau site de pointe qui totalisera 25% de sa production parfumerie. Plus...

Firmenich: ventes en hausse de 6,3% sur un an

Parfums Le groupe évoque une période positive dans toutes ses unités et dans toutes les régions, sans détailler davantage les résultats. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Scrutin annulé: Pagani vilipendé
Plus...