Coop s'attaque de front au monopole de Sodastream

ConsommationDepuis ce début d’année, le géant bâlois a lancé ses propres bouteilles de gazéification, moins chères à la recharge.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cela devient presque sa marque de fabrique. Après une guerre – perdue – en 2011 contre le fabricant italien du Nutella, le groupe Ferrero, puis un bras de fer plus réussi contre Nestlé et ses prix forts au premier semestre 2018, voici que Coop s’en prend directement à Sodastream, le géant israélien du système de gazéification d’eau à domicile. Comme le révèle le «Blick», depuis le début de l’année, le groupe bâlois de la grande distribution va remplacer les bouteilles de CO2 estampillées Sodastream par des cylindres maison. Les négociations avec les distributeurs de la marque ont visiblement échoué.

En 2017, Coop avait ainsi entamé des discussions afin de faire baisser les prix de recharge, qui atteignent 17 francs 90 en Suisse, contre seulement 8 euros, soit 9 francs suisses, dans les pays européens voisins: «Cette différence de prix est tout simplement injustifiable, avait alors déclaré son service de presse. Nous voulons la réduire et en faire profiter nos clients.» Sodastream est visiblement resté inflexible, et a affirmé à l’émission des consommateurs de la radio alémanique «Espresso»: «Les prix appliqués pour une recharge de la bouteille reviennent en premier lieu au vendeur final. Il faut par ailleurs prendre en considération que nous avons affaire, là, à des contenants sous pression, pour lesquels la Suisse impose des normes de sécurité supérieures à celles de l’Union européenne.» D’où, selon Sodastream, des coûts de recharge deux fois plus élevés que chez nos voisins.

Coop a donc décidé d’attaquer frontalement ce énième exemple de prix forts. Le distributeur vient de lancer sa propre bouteille de gazéification qui va peu à peu remplacer celle imposée jusque-là par Sodastream, dont les appareils à faire de l’eau minérale à domicile sont désormais présents dans plus d’un ménage suisse sur quatre. Le cylindre de 60 litres et ses futures recharges coûteront 14 francs 95, soit 3 francs de moins que celle de Sodastream. De même, la bouteille de 130 litres sera proposée 5 francs moins cher, soit 24 francs 95. Enfin, et surtout, le prix de dépôt pour le cylindre de C02, dont s’acquittent tous les usagers d’un appareil à bulle Sodastream, passera de 35 à 10 francs chez Coop. L’appareil, ainsi que les arômes Sodastream, restent par contre en vente chez le grand distributeur.

Les consommateurs pourront désormais ramener leur ancienne bouteille vide dans leur magasin, en obtenir une nouvelle griffée Coop et, s’ils veulent se défaire de leur gazéificateur d’eau, se verront restituer, sur présentation de la carte de dépôt, les 35 francs versés à l’achat de ce dernier. Cette pratique de dépôt fait en effet depuis longtemps grincer des dents les associations de défense des consommateurs. À première vue, le montant de 35 à 50 francs suivant la contenance de la bouteille de CO2 est versé pour éviter qu’elle ne parte impunément dans la nature. Mais, en réalité et comme le stipule le certificat d’utilisation de Sodastream, il s’agit là d’une location qui perd chaque année en valeur.

Des abus au pouvoir d’achat

Cette nouvelle offensive de Coop va sans aucun doute apporter de l’eau au moulin du comité d’initiative «Stop à l’îlot de cherté». Comme l’explique la Fédération romande des consommateurs (FRC), qui soutient ce texte, «nous pouvons certes tolérer certaines différences de prix, si une réelle plus-value est réalisée dans notre pays, par exemple des salaires plus élevés. Nous combattons en revanche ceux qui abusent de notre pouvoir d’achat en appliquant artificiellement un «supplément suisse» aux produits importés.» L’initiative a été déposée le 18 janvier 2018, munie de près de 110 000 signatures.

Loin de l’avoir refoulée aux oubliettes, le Conseil fédéral a reconnu la nécessité d’agir contre cette surtaxe injustifiée aux exemples innombrables et a déposé un contre-projet indirect en août dernier. Et pour cause. Une étude de BAK Basel pour le compte des grands distributeurs helvétiques a récemment démontré que «les coûts d’achat à l’importation constituent une part importante» de l’îlot de cherté suisse, autant sinon plus que les salaires, les loyers ou les prix agricoles. (TDG)

Créé: 05.01.2019, 12h15

Un record à 3 milliards

Pour la première fois, Coop a dégagé un chiffre de 30,7 milliards de francs en 2018, en hausse de 5%. C’est surtout le commerce en ligne qui a permis cette progression. Les ventes sur internet ont ainsi bondi de 20,4%, à 2,3 milliards de francs, dont 500 millions ont été réalisés par les enseignes d’électronique grand public. Cela dit, les supermarchés ne sont pas restés sur la touche: grâce à une fréquentation en hausse, leur chiffre d’affaires a progressé de 9,4%, à 10,4 milliards de francs. Cela dit, Coop ou Migros restent des nains face aux géants européens de la distribution. Cela explique pourquoi Sodastream (543 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2017) a pu résister au géant orange. Le groupe israélien vient d’être racheté par PepsiCo pour 3,2 milliards de dollars.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...