Addax Petroleum licencie 70 personnes à Genève

PétroleLa raison de ce licenciement est la chute du prix du pétrole, explique l'entreprise.

Champs prétrolifères dans le golfe du Cameroun où l'entreprise genevoise est notamment active.

Champs prétrolifères dans le golfe du Cameroun où l'entreprise genevoise est notamment active. Image: DR/Addax

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Addax Petroleum, filiale du premier producteur d'hydrocarbures de Chine Sinopec, licencie 70 salariés à Genève. La multinationale a confirmé jeudi ce licenciement de près d'un quart de ses effectifs genevois, rendu inévitable par la chute du prix du pétrole. «Le directeur général Yi Zhang a annoncé avec regret cette nouvelle aux employés mercredi. Cette décision est malheureusement irrévocable», a affirmé à l'ATS la porte-parole d'Addax Petroleum, Marie-Gabrielle Cajoly, confirmant une information publiée sur le site du Temps.

La raison de ce licenciement est la chute du prix du pétrole, a-t-elle expliqué. "La direction a attendu le plus longtemps possible pour garder le personnel, mais tout le secteur est touché par la baisse des prix", a déclaré Mme Cajoly. Une procédure de consultation a été lancée jeudi.

Créé en 1994, reprise en 2009 par Sinopec, Addax Petroleum emploie 250 personnes à Genève, sur un effectif total dans le monde de 1100 employés. Genève sert de support technique et de services aux sites de production et d'exploration du pétrole de la société. La société est active au Nigeria, au Gabon, au Cameroun, à Houston (Etats-Unis) et Aberdeen (Grande-Bretagne).

Promesses

En 2009, pour près de 8 milliards de francs, Jean-Claude Gandur avait vendu au chinois Sinopec sa société Addax Petroleum.

Fin 2013, Yi Zhang avait encore déclaré qu'il ambitionnait de tripler la production de brut d'Addax Petroleum d’ici à 2015, grâce à des acquisitions. La ville du bout du lac devait profiter de cette expansion, avait-il promis.

De manière générale, le secteur du négoce souffre à Genève de la baisse des prix des matières premières. Oryx Petroleum, autre société genevoise, a également décidé de se séparer de 40% de ses effectifs.

Le groupe Sinopec, basé à Pékin, est classé quatrième plus grande entreprise mondiale en 2013, selon le "Fortune Global 500". C’est le leader mondial dans le domaine de la pétrochimie, le plus important raffineur en Asie et le troisième plus important au niveau mondial. ()

Créé: 17.09.2015, 12h31

Articles en relation

Chevron accusé depuis Genève d’optimisation fiscale massive

Pétrole Des syndicats estiment que le géant pétrolier a soustrait 35 milliards de dollars dans des comptes offshore aux dépens notamment de l'Australie. Plus...

Brûler tous les hydrocarbures ferait fondre l'Antarctique

Climat Brûler toutes les réserves disponibles de charbon, de gaz et de pétrole de la planète, ferait fondre entièrement les glaces de l'Antarctique, selon une étude publiée vendredi. Plus...

Quelque 140 champs pétroliers en mer du Nord menacés

Energie La baisse des prix du pétrole entrainerait la fermeture d'une centaine de champs pétroliers dans les cinq ans à venir. Plus...

Le pétrole chute à 45,41 dollars le baril

Wall Street Les prévisions pessimistes sur la demande de l'industrie manufacturière, en Chine et aux Etats-Unis, entraînent une baisse des prix sur les marchés. Plus...

Shell peut forer dans l’Arctique, la ruée vers l'or noir relancée

Etats-Unis Environ 20% des réserves mondiales de gaz et de pétrole se cachent dans le sous-sol. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...