Passer au contenu principal

Les entrepreneurs toucheraient moins que leurs employés

Les patrons de SA auront droit au chômage partiel, coronavirus oblige. Mais la somme est dérisoire. Ils demandent des explications.

Les patrons d'une Sa ou d'une Sàrl, comme un café-restaurant par exemple, ne percevraient que 2656 francs par mois.
Les patrons d'une Sa ou d'une Sàrl, comme un café-restaurant par exemple, ne percevraient que 2656 francs par mois.
Jean-Christophe Bott, Keystone

La potion magique du Conseil fédéral paraît alléchante au premier abord, mais si l'on se penche sur les ingrédients, cela peut vite tourner à la soupe à la grimace. C'est le sentiment éprouvé par les entrepreneurs indépendants qui ont fondé une SA, ou une Sàrl, soit environ 80% du tissu économique suisse. Le choix de cette forme juridique tient au fait qu'en cas de faillite, les biens personnels de l'entrepreneur, maison, voiture ou canapé, ne peuvent être saisis. Or ces patrons ont vécu les montagnes russes depuis la conférence de presse du Conseil fédéral du vendredi 20 mars.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.