Passer au contenu principal

Les enjeux du dégel du permafrost

La déstabilisation des sols de haute montagne pourrait entraîner la fermeture temporaire d’installations et remettre en question la stratégie estivale de stations.

15% des remontées mécaniques suisses seraient touchées par le recul du permafrost, comme au Schilthorn, dans l’Oberland bernois.
15% des remontées mécaniques suisses seraient touchées par le recul du permafrost, comme au Schilthorn, dans l’Oberland bernois.
Schilthorn.ch

Le réchauffement climatique devient un enjeu majeur, à la fois pour les destinations de montagne et pour les sociétés de remontées mécaniques possédant des installations en haute altitude. L’augmentation des températures en été favorise en effet la fonte du permafrost, ce sol gelé en permanence au-dessus d’environ 2400 mètres et qui sert de ciment aux roches. Ce dégel risque d’entraîner une déstabilisation des terrains sur lesquels peuvent s’élever des pylônes de téléphériques, télécabines et télésièges, ainsi que les infrastructures de départ et d’arrivée. Le phénomène affecte désormais des zones situées autour de 3000 mètres.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.