Trois jeunes vont interpeller trois patrons

ApprentissageUn dialogue entre deux générations sera le point d’orgue du forum Humagora.

Bettina Ferdman, fondatrice de la société Philias, qui organise le forum Humagora ce 11 novembre.

Bettina Ferdman, fondatrice de la société Philias, qui organise le forum Humagora ce 11 novembre. Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mettre ensemble des personnes d’univers différents et les faire dialoguer. C’est l’un des objectifs de la société Philias, fondée par la Genevoise Bettina Ferdman. La Genevoise est, sans relâche, en quête d’une solide reconnaissance, de la part des entreprises, de l’importance de leur responsabilité sociale.

Organisé par Philias dans les locaux de la FER, le 11 novembre, le forum Humagora propose comme chaque année de multiples événements. Dont une rencontre peu banale entre trois jeunes et trois chefs d’entreprise (Jean-Luc Favre d’ABB Sécheron, Pascal Vandenberghe de Payot et Christian Brunier des Services industriels de Genève). En face, Florian Fazio, leur demandera notamment comment ils entendent mieux valoriser les filières d’apprentissage. CFC de maçon en poche, le jeune Genevois a décidé de participer à ce débat «afin de se confronter à une nouvelle expérience».

Les attentes de la jeunesse

Née à Lausanne, effectuant un master en hautes études commerciales dans la ville vaudoise, Dina Elikan compte interpeller pour sa part les trois CEO sur le thème de la responsabilité sociale. «Je me demande si les entreprises ont véritablement compris que les jeunes ont désormais d’autres attentes», résume la jeune Vaudoise. Elle souligne aussi être partisane des «hiérarchies horizontales». Et dit préférer travailler au sein d’entreprises qui permettent à leurs employés «de poursuivre aussi des projets plus personnels».

Florian Fazio confirme être «davantage attaché à la qualité de vie qu’au seul salaire». «Je suis frappé de constater que cette nouvelle génération n’a pas peur d’affirmer qu’elle est en recherche de sens et de valeurs. Elle est plus exigeante à l’encontre des entreprises. Mais elle est aussi prête à s’engager à fond», ajoute Bettina Ferdman. Le débat commencera à 18 h 20 pour se terminer à 19 h 15. (TDG)

Créé: 01.11.2015, 20h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...