EDF sort du capital d'Alpiq qui songe à se décoter

ElectricitéEOS et Primeo Energie, déjà au capital d'Alpiq, vont procéder au rachat des actions du groupe français sur une base de 70 francs par action.

Electricité de France (EDF) retire ses billes d'Alpiq.

Electricité de France (EDF) retire ses billes d'Alpiq. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Electricité de France (EDF) va sortir du capital d'Alpiq dont le géant français détenait 25,04%. A terme, l'énergéticien suisse prévoit de se retirer de la Bourse, sans que les actionnaires actuels n'aient livré plus de détails, lors d'une présentation devant les médias vendredi.

EOS et Primeo Energie, déjà au capital d'Alpiq, vont procéder au rachat des actions du groupe français sur une base de 70 francs par action, soit un montant total de 489 millions de francs.

Cette cession «s'inscrit dans le processus régulier de revue d'actifs d'EDF et pourrait intervenir d'ici la fin du premier semestre», a indiqué, vendredi à AWP, le groupe français.

Le financement de l'opération est assuré par CSF Infrastructures énergétiques Suisse(CSF), géré par Credit Suisse Energy Infrastructure Partners, qui accordera à cet effet des prêts remboursables obligatoirement en actions Alpiq. La réalisation de la transaction reste soumise à l'autorisation de l'autorité allemande de la concurrence, apprend-on dans un communiqué.

Les représentants de l'actionnariat de l'énergéticien valdo-soleurois n'ont pas plus élaboré, lors de la conférence de presse, au sujet du rachat des actions d'Alpiq encore en mains du public (12,1% du total des actions). Dominik Bollier, associé gérant de Credit Suisse Energy Infrastructure Partners, a seulement indiqué que «tous les actionnaires seront traités sur le même pied d'égalité».

A ce stade, les actionnaires majoritaires d'Alpiq n'ont pas précisé s'ils avaient l'intention de se porter acquéreurs des parts détenues par le public. «Les négociations sont en cours», a déclaré M. Bollier.

Fin du cumul de mandats

Déjà président du conseil d'administration d'Alpiq, Jens Alder a repris la direction opérationnelle de l'entreprise en décembre 2018. Les changements au sein de l'actionnariat pourraient mettre un terme à ce cumul des fonctions, a-t-il indiqué. M. Alder a rappelé que les incertitudes au sujet de la participation d'EDF dans le capital d'Alpiq avaient dissuadé les éventuels candidats à la direction générale.

Par ailleurs, M. Alder s'est félicité du départ des représentants de l'énergéticien français siégeant au conseil d'administration, afin d'ouvrir l'accès à des profils plus financiers, issus de CSF Infrastructures énergétiques Suisse.

A la Bourse, l'action Alpiq a terminé en hausse de 7,4% à 70,00 francs, dans un SPI en hausse également, mais de 0,26%. (ats/nxp)

Créé: 05.04.2019, 17h46

Articles en relation

Alpiq voit ses résultats s'effondrer en 2018

Electricité Les actionnaires du groupe énergétique lausannois devront une nouvelle fois se passer de dividende. Et Alpiq ne prévoit pas de reprise avant 2020. Plus...

Alpiq change de patron

Energie Jens Alder va reprendre le poste de CEO du groupe Alpiq qu'occupait Jasmin Staiblin depuis six ans. Plus...

Alpiq envisage de se désengager du charbon

Suisse L'énergéticien Alpiq étudie actuellement la vente de ses deux centrales à charbon tchèques, Kladno et Zlín. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...