Easyjet ressort son avion électrique, en plus grand

AviationLa compagnie orange assure croire dans l’appareil de 186 places qu’une PME américaine veut faire voler en 2030

«Notre espoir est qu’un avion commercial soit disponible à la fin des années 2030», espère le responsable de l'ingénierie 
au sein d'Easyjet, Gary Smith.

«Notre espoir est qu’un avion commercial soit disponible à la fin des années 2030», espère le responsable de l'ingénierie au sein d'Easyjet, Gary Smith. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Easyjet a pris la mesure de la menace que représente l’intériorisation de l’angoisse «climatique» chez ses passagers et multiplie les initiatives environnementales. En novembre, la compagnie orange annonçait un projet de «recherche» avec Airbus sur les avions hybrides et électriques – avant tout une étude pour «comprendre les possibilités et les défis de l’introduction à grande échelle d’avions durables».

Vendredi, Easyjet en a dit davantage sur le projet d’avion électrique de la start-up californienne Wright Electric, qu’elle avait dévoilé en avril 2019. Ce partenariat n’inclut pas non plus de financement de la part d’Easyjet, qui y apportera «sa connaissance des besoins d’une compagnie aérienne». Les ambitions de son partenaire sont pourtant échevelées. Faisant mentir toutes les prévisions, la PME américaine prévoit une mise en service de son Wright 1 de 186 places en 2030.

Qu’en pensent les spécialistes? «Le calendrier de l’introduction des avions électriques reste soumis à de très fortes incertitudes», écrit la «voix» du transport aérien, l’IATA, qui a pourtant tout intérêt à promettre les avions les plus verts possible. «D’un côté, vous avez la présentation très orientée marketing de start-up prévoyant des appareils de 100 places au début des années 2030», note son rapport sur les techniques aéronautiques. Une présentation basée sur une vision optimiste du progrès en matière de batteries, «dont le principal obstacle serait un manque de moyens financiers».

Mais d’autres prévisions, plus prudentes, «font état d’appareils hybrides régionaux de 50 à 100 places autour de 2050», note l’IATA. Hybrides, pas électriques. L’organisation basée à Genève fait état d’un sondage dans l’aéronautique montrant que «les experts n’estiment pas réaliste une entrée en service avant 2043».

Aux yeux de Gary Smith, responsable de l’ingénierie chez Easyjet, «il y a actuellement plus de 190 avions électriques en développement dans le monde et nous avons bon espoir qu’un appareil de taille commerciale et d’autonomie suffisante pour des vols de moins de deux heures soit disponible d’ici à la fin des années 2030». Hybride? Électrique? 2030, 2043 ou 2050? Derrière les annonces chocs, le flou domine.

Créé: 31.01.2020, 22h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Selon Hodgers, les récentes votations bloqueront la construction de 20.000 logements
Plus...