Passer au contenu principal

Le divorce du siècle hante l’affaire Bouvier

La séparation de l’oligarque Rybolovlev aurait joué un rôle clef dans la constitution de sa fabuleuse collection – et dans la fraude qui l’aurait entourée.

Acheté 127 millions de dollars en 2013, le «Salvator Mundi», un Christ de la fin du XVe siècle attribué à Léonard de Vinci, est parti pour 450 millions de francs en salle de vente, chez Christie’s à New York. Ce tableau est un des éléments du contentieux qui court depuis 2015 entre le roi des Ports francs, le marchand d’art genevois Yves Bouvier, et Dmitri Rybolovlev, l’ex-oligarque et président du club de football AS Monaco.
Acheté 127 millions de dollars en 2013, le «Salvator Mundi», un Christ de la fin du XVe siècle attribué à Léonard de Vinci, est parti pour 450 millions de francs en salle de vente, chez Christie’s à New York. Ce tableau est un des éléments du contentieux qui court depuis 2015 entre le roi des Ports francs, le marchand d’art genevois Yves Bouvier, et Dmitri Rybolovlev, l’ex-oligarque et président du club de football AS Monaco.
AFP

Une enchère record sur un mystérieux Léonard de Vinci partant pour 450 millions de francs et voilà toute l’affaire tenant en haleine le monde de l’art qui repart. La revente de ce Salvator Mundi vient de permettre à son propriétaire, l’oligarque Dmitri Rybolovlev, de faire trois fois sa mise initiale. De quoi nuancer les accusations d’escroquerie proférées à l’encontre d’Yves Bouvier, son fournisseur de toiles attitré. Le grief? Il lui a fourni cette œuvre unique pour 127 millions de dollars le 10 avril 2013, alors qu’il venait de l’obtenir pour 80 millions auprès de ses anciens propriétaires. Mensonge et arnaque, accuse le camp de l’oligarque installé à Monaco. «Je retiens une marge de 40 millions sur un tableau, c’est le scandale; M. Rybolovlev gagne 320 millions sur la même œuvre, tout le monde applaudit», grince Yves Bouvier. Pour ses avocats, la cause est entendue, «il n’y a plus d’affaire Bouvier».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.