Passer au contenu principal

La destruction de données fleurit en Suisse

Un camion broyeur de documents confidentiels s’est enflammé mardi à Genève. Ce qui ne va pas freiner l’essor du marché.

Vous les avez sûrement remarqués. Ils sont immenses et gris, le mot «Katana» – qui signifie sabre en japonais – est écrit en orange sur leur carrosserie. Ces camions sont en général arrêtés entre le trottoir et la route et ils font du bruit. Détruire des serveurs ou de la paperasse, ça demande en effet de l’énergie. Au point que l’un d’eux a brûlé mardi en ville de Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.