La destruction de données fleurit en Suisse

SécuritéUn camion broyeur de documents confidentiels s’est enflammé mardi à Genève. Ce qui ne va pas freiner l’essor du marché.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vous les avez sûrement remarqués. Ils sont immenses et gris, le mot «Katana» – qui signifie sabre en japonais – est écrit en orange sur leur carrosserie. Ces camions sont en général arrêtés entre le trottoir et la route et ils font du bruit. Détruire des serveurs ou de la paperasse, ça demande en effet de l’énergie. Au point que l’un d’eux a brûlé mardi en ville de Genève.

Le sabre nippon se serait-il emporté? «Pas du tout, sourit Yarom Ophir, cofondateur de la société Katana. Au contraire, nous avons respecté les procédures selon lesquelles il faut contacter les pompiers à la moindre odeur de brûlé.» Chez Katana, on est prudent. Les clients paient pour être sûrs que leurs données seront détruites et la société carougeoise leur garantit un service fait devant chez eux.

Le marché de la destruction de données fleurit en Suisse. Katana possède douze camions – ils sillonnent le pays – contre six à la fin de 2011, et recense 32 salariés, contre 22 quatre ans plus tôt. Les concurrents grandissent aussi. La filiale du recycleur Barec, Datarec, domine le marché helvétique. Dédoc, sur sol romand, Reisswolf ou Zanotta, outre-Sarine, affichent également de bons résultats.

Les clients types ne sont pas tous banquiers. «Nous avons des particuliers qui veulent détruire dix ans d’archives, des sociétés financières, des entités médicales, l’Etat, des assurances», indique Yarom Ophir. Selon lui, le marché va encore croître. Les Suisses prendraient en effet conscience de l’existence du secteur suite au dossier des fonds juifs en déshérence et après les nombreux vols de données qui ont eu lieu dans des banques.

Créé: 15.10.2015, 07h52

Articles en relation

Un camion broyeur de documents prend feu à Rive

Genève L’incendie s’est produit ce mardi vers 9h. La rue d’Italie a momentanément été fermée et des bus ont été détournés. Plus...

Pully achète des données à Swisscom pour traquer les autos

Mobilité La commune vaudoise veut savoir d’où viennent les gens qui transitent sur le territoire. Plus...

Web: «La Suisse doit aussi se protéger des Etats-Unis»

Données personnelles Editorial Historique! La Cour de justice de l’UE invalide l’accord permettant aux géants tels Facebook ou Google de transférer aux Etats-Unis les données de leurs utilisateurs. Notre pays suivra-t-il? Plus...

Stéphane Koch: «Facebook n’est que la pointe de l’iceberg!»

Internet Branle-bas sur l’Internet. La Cour de justice de l’Union européenne a déclaré «invalide» le cadre juridique couvrant le transfert de données personnelles vers les Etats-Unis. Plus...

Le Conseil national enterre le secret bancaire

Finances Un mythe prend fin pour les clients étrangers des banques suisses. Berne profitera aussi des données reçues de l’extérieur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...