Aucun départ en Chine prévu pour Syngenta

AgrochimieLe groupe agrochimique bâlois, propriété de Chemchina depuis 2017, n'a pour l'heure pas prévu de déménager.

Le directeur général de l'entreprise croit à la réintroduction en Bourse d'ici 2022.

Le directeur général de l'entreprise croit à la réintroduction en Bourse d'ici 2022. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe agrochimique bâlois Syngenta propriété de Chemchina depuis 2017 conservera son siège principal en Suisse. Le géant chinois qui avait promis que la firme resterait à Bâle au moins cinq ans n'a pour l'heure pas prévu de déménager. Même après cette échéance.

Il n'est actuellement pas prévu de quitter la Suisse, a déclaré Erik Fyrwald, directeur général de Syngenta depuis 2016 dans une interview aux journaux alémaniques de Tamedia. Lors du rachat de Chemchina, pour 43 milliards de dollars (41,83 milliards de francs), le but était aussi de réintroduire la firme rhénane en Bourse dans les cinq ans, soit à l'été 2022. C'est un délai qui semble à l'heure actuelle encore réaliste, explique Erik Fyrwald.

Le marché chinois dans le viseur

Syngenta prévoit d'entrer en bourse sur deux places différentes : en Chine puis aux États-Unis ou en Europe. «Cela dépendra des conditions du marché et de l'intérêt des investisseurs». Pour préparer la première phase de ce plan, Chemchina a décidé au début janvier de regrouper ses activités agricoles avec celles du conglomérat public chinois Sinochem et du groupe israélien Adama dans une holding - Syngenta Group.

«Nous espérons que la fusion du nouveau groupe sera achevée d'ici la fin du mois de février. Cela fera passer notre chiffre d'affaires de 14 à 23 milliards de dollars (13,62 à 22,37 milliards de francs, ndlr)», détaille Erik Fyrwald. De quoi leur permettre «d'avoir enfin la taille nécessaire pour construire une entreprise prospère sur le marché chinois». Un marché sur lequel «nous n'avons pas réussi à nous implanter comme nous le souhaitions», malgré le rachat par Chemchina. (ats/nxp)

Créé: 30.01.2020, 04h34

Articles en relation

Syngenta accepte d'augmenter les salaires

Monthey Les 870 collaborateurs montheysans de l'entreprise bâloise peuvent sourire, un accord sur la hausse de leur salaire a enfin été signé avec leur direction pour 2018. Plus...

Le rachat de Syngenta désormais effectif

Agrochimie Les actionnaires du groupe bâlois, racheté par ChemChina, ont approuvé lundi toutes les propositions du conseil d'administration. Plus...

Le rachat par ChemChina sert «une noble cause»

Syngenta Le président du conseil d'administration Michel Demaré estime que son groupe aidera à moderniser l'agriculture chinoise à travers son acquisition. Plus...

Syngenta à un cheveu d'être en mains chinoises

Bâle L'offre publique d'achat (OPA) du chinois ChemChina sur Syngenta est arrivée à son terme, du moins en ce qui concerne la première exécution. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...