Passer au contenu principal

Carlo De Benedetti: «Je suis déçu par l’Europe»

Parrain du capitalisme italien, il se livre sur les migrants, la Suisse, les médias, l’industrie.

PresseCarlo De Benedetti, homme de presse et patron de «La Repubblica», déclare avoir peur de Google: «Ils doivent suivre les?mêmes règles que nous.»
PresseCarlo De Benedetti, homme de presse et patron de «La Repubblica», déclare avoir peur de Google: «Ils doivent suivre les?mêmes règles que nous.»

Dernier parrain, avec Silvio Berlusconi, du capitalisme italien, patron de presse, industriel, Carlo De Benedetti a traversé toutes les crises récentes de l’Italie. Financier intuitif, il a frôlé à plusieurs reprises la ligne jaune, en particulier dans le cadre de la faillite du Banco Ambrosiano. A 81 ans, cet Européen convaincu naturalisé Suisse porte un regard critique sur l’Europe. Rencontre dans son bureau de Lugano, niché au cœur de la capitale économique du Tessin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.