Début d'année délicat pour l'industrie des machines

SuisseLes perspectives pour l'ensemble de l'année ne sont pas des plus favorables pour l'industrie suisse des machines.

Swissmem anticipe pour les neuf prochains mois une stagnation des ventes.

Swissmem anticipe pour les neuf prochains mois une stagnation des ventes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'industrie suisse des machines a connu un premier trimestre difficile. Les entrées de commandes ont fondu de 5,1% et le chiffre d'affaires a reculé de 1,1% par rapport aux trois premiers mois de 2018.

Les perspectives pour l'ensemble de l'année ne sont pas des plus favorables, selon le communiqué publié mardi par l'organisation faîtière Swissmem. Pour les neuf prochains mois, elle s'attend à une stagnation des ventes de la branche MEM (machines, équipements électriques et métaux). Seules 26% des entreprises helvétiques du secteur s'attendent à une hausse des commandes de l'étranger.

Les vents contraires s'expliquent par le ralentissement de la conjoncture dans les principaux marchés des entreprises du pays. Swissmem en profite pour avertir face aux risques d'«insécurité à l'interne», afin de mieux parer les incertitudes sur les marchés mondiaux. Concrètement, elle plaide pour «une avancée rapide de l'accord-cadre institutionnel» avec l'Union européenne (UE) notamment.

«Au début de l'année, nous sommes partis de l'idée que l'évolution des affaires allait stagner. Cette tendance semble se confirmer», observe dans le communiqué le directeur de Swissmem Stefan Brupbacher. Il invoque par exemple les risques importants nés du Brexit, l'endettement de plusieurs Etats de l'UE et un climat généralement plutôt conflictuel.

Brexit et endettement

Outre un accord-cadre avec l'UE, M. Brupbacher réclame «la conclusion rapide de nouveaux accords de libre-échange avec les Etats-Unis et les pays du Mercosur (marché commun de pays en Amérique du Sud)», de nature à offrir de nouveaux débouchés. Par ailleurs, la baisse des commandes au 1er trimestre s'explique aussi par un effet de base, étant donné que le volume des entrées de commandes était très élevé au cours de la période comparable de 2018.

Concernant le recul des ventes, les grandes entreprises sont un peu plus touchées que les PME. Le taux d'utilisation des capacités de production dans les entreprises, d'une façon générale, est passé de 91,6% au quatrième trimestre 2018 à 89,3% actuellement. Il est néanmoins encore supérieur à la moyenne sur plusieurs années de 86,4 %.

Néanmoins, les exportations de marchandises de l'industrie des machines ont encore augmenté, de façon très modérée (0,9%), sur le trimestre considéré, pour atteindre 17,2 milliards de francs. Cette évolution a été portée par les exportations aux Etats-Unis ( 6,4%) et en particulier par celles concernant les outils de précision ( 6,0% à l'échelle globale). (ats/nxp)

Créé: 14.05.2019, 12h19

Articles en relation

L'industrie des machines se porte bien

Suisse L'exercice 2018 a été solide, avec des chiffres d'affaires en hausse de 11% sur un an pour l'industrie suisse des machines. Plus...

Les PME souffrent encore du franc fort

Industrie des machines Le franc fort pèse encore fortement sur les marges des petites et moyennes entreprises de l'industrie suisse des machines, selon une étude. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...