Passer au contenu principal

«Daech vit grâce aux réseaux du crime organisé»

Entretien avec Alain Rodier, chargé du terrorisme au Centre français de recherche sur le renseignement.

Alain Rodier, directeur de recherche chargé du terrorisme et de la criminalité organisée au Centre français de recherche sur le renseignement.
Alain Rodier, directeur de recherche chargé du terrorisme et de la criminalité organisée au Centre français de recherche sur le renseignement.

Les bombardements s'intensifient à l'encontre de l'Etat islamique (EI), une mouvance jusque-là portée par de réelles richesses. Ce proto-Etat a pu compter sur une fortune évaluée à des centaines de milliards de dollars, selon des rapports, grâce à des revenus tirés de son sous-sol, où reposent les plus grands champs pétrolifères du monde après ceux d'Arabie saoudite. Raffineries, tours de forage et camions-citernes sont cela dit régulièrement visés, sinon détruits. Comment se porte économiquement Daech dans ce contexte? Entretien avec Alain Rodier, directeur de recherche chargé du terrorisme et de la criminalité organisée au Centre français de recherche sur le renseignement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.