A quand le crowdfunding pour acheter sa maison?

ImmobilierLe Credit Suisse estime que sans cadre législatif, le financement participatif ne connaîtra pas d’essor.

Le financement participatif pourrait voir le jour en Suisse pour l'immobilier

Le financement participatif pourrait voir le jour en Suisse pour l'immobilier Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans son étude sur le marché immobilier suisse en 2016, Credit Suisse revient sur le phénomène du financement participatif ou crowdfunding. Rien de bien nouveau car la banque rappelle que cette méthode a permis de financer en 1873 le socle de la Statue de la Liberté à New York. Mais avec internet et les médias sociaux, il connaît une vigueur sans précédent.

Il existe en Suisse une plateforme dédiée à ce genre de transactions: Crowdhouse.ch. Cette dernière permet pour le moment d'investir dans des immeubles dans les cantons d'Argovie et de Saint-Gall, pour un montant minimum de 25'000 francs. Les investisseurs deviennent ainsi copropriétaires du bien immobilier.

Rendements élevés, risques élevés

Credit Suisse reconnaît que le rêve de propriété est très répandu en Suisse, mais «ce souhait demeure cependant inaccessible en raison des montants minimums requis pour les investissements en capital. C’est justement ce que le financement participatif veut changer». A ce niveau, la banque estime qu'il faut davantage parler de Crowdlending.

Toutefois cette solution comprend des risques élevés même si elle offre des rendements élevés, ajoute le Credit Suisse. L’investisseur n’a aucun droit de codécision, ces placements se sont revendus que lentement. En outre, une plateforme est susceptible de proposer des projets associés à des risques élevés.

«Un modèle qui convient à la Suisse»

«Il est donc essentiel de vérifier soigneusement les projets proposés sur la plate-forme, afin de réduire au maximum les risques de perte», rappelle la banque. D'autant plus que la Suisse n'a toujours pas de législation dans le financement participatif puisque son importance est «à l’heure actuelle trop peu significative».

Sans conditions-cadres juridiques et réglementaires adaptées, le crowdfunding en restera à l'état embryonnaire. Ce que regrette l'établissement pour qui «le financement participatif sera fondamentalement un modèle qui convient aussi à la Suisse».

Il faut un cadre

Les Etats-Unis ont déjà fait un premier pas législatif avec une loi qui entrera en vigueur dans le courant de l'année. Les investisseurs qui disposent d’un revenu annuel de moins de 100'000 dollars pourront investir 2000 dollars ou 5% de leur revenu ou de leur fortune dans du financement participatif.

Deux projets ont pour le moment été financés avec succès en Suisse, l'assainissement d'un immeuble plurifamilial et une nouvelle construction. Ces cas devraient servir de pierre angulaire car au vu de la croissance exponentielle du financement participatif, «il faut s’attendre à l’apparition d’autres prestataires sur le marché en Suisse», avertit le Credit Suisse.

Créé: 01.03.2016, 16h39

Articles en relation

Les prix des logements pourraient baisser «entre 5 et 20%»

Immobilier Certes encore légère, la détente sur le marché de l'immobilier touche désormais aussi les villes et la région lémanique. Plus...

La zone industrielle, un nouvel eldorado pour les promoteurs

Immobilier Ce bâtiment s’est vendu 106 millions de francs. Une vente record qui illustre la mutation d’une zone appelée à se densifier. Plus...

Le bénéfice de Swiss Prime Site bondit de 32%

Immobilier Le groupe immobilier soleurois a poursuivi sa solide croissance après neuf mois en 2015. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...