Passer au contenu principal

La croissance de l’Inde serait largement surestimée

Des économistes remettent en cause les chiffres officiels. Les instituts de statistique sont soupçonnés de partialité.

Les statistiques relatives au produit intérieur brut (PIB) sont devenues un enjeu politique et une question de prestige pour le premier ministre Narendra Modi.
Les statistiques relatives au produit intérieur brut (PIB) sont devenues un enjeu politique et une question de prestige pour le premier ministre Narendra Modi.
Keystone

L’article a fait l’effet d’une petite bombe dans la presse indienne. Début juin, le conseiller économique en chef du gouvernement entre 2014 et 2018 a publié un texte de 33 pages sur le site de l’université de Harvard. Arvind Subramanian résume ainsi sa découverte: «la croissance du PIB indien a été surestimée d’environ 2,5 points en moyenne par an. […] Au lieu des 6,9% avancés pour la période 2011-2016, la croissance était comprise entre 3,5 et 5,5%.» On est loin de la fourchette de 5 à 8% par an calculée par les statistiques gouvernementales.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.