Passer au contenu principal

Une crise pour rien

Alors que l’économie européenne redémarre, deux auteurs suisses - J.-M. Brandt et M. Chesney - reviennent sur la résistance opposée à toute remise en cause du système financier mondial.

Pour l’histoireSeptembre 2010: des employés de?la maison de vente aux enchères Christie’s exhibent une?enseigne de la défunte banque américaine Lehman Brothers, principale victime de la?crise de 2007-2008.
Pour l’histoireSeptembre 2010: des employés de?la maison de vente aux enchères Christie’s exhibent une?enseigne de la défunte banque américaine Lehman Brothers, principale victime de la?crise de 2007-2008.
Reuters

Le monde d’après. Décrivant la réalité façonnée par la crise économique la plus grave vécue par l’Occident depuis la guerre, le terme «The New Normal» s’est imposé en boucle dans les médias anglo-saxons. Le terme remonterait à mars 2009. «Il est de plus en plus clair que nous traversons une remise en cause de l’ordre économique», avertit alors le directeur général de Mc Kinsey, l’ultra-influent réseau de consultants. «La question est désormais: qu’est-ce qui relève encore du normal?» poursuit Ian Davis dans sa chronique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.