Passer au contenu principal

Credit Suisse fait peur aux investisseurs

Avec la crise, la grande banque doit payer davantage pour se financer.

Les rendements des obligations de la banque se sont tendus depuis début mars.
Les rendements des obligations de la banque se sont tendus depuis début mars.
Urs Jaudas

Il y a comme un caillou dans la chaussure. Des signes peu rassurants sont apparus du côté de Crédit Suisse à la suite des secousses qui ont agité les marchés financiers le mois dernier. La grande banque doit faire face à la défiance de financiers peu enclins à acheter ses emprunts. «À voir les marchés obligataires, les investisseurs estiment qu’il y a des risques à son bilan», analyse Anton Sussland, conseiller en placements à Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.