Credit Suisse: objectif de rentabilité raboté

BanquesLe numéro deux bancaire helvétique est contraint de diminuer son objectif de rentabilité pour l'année prochaine.

Succursale Credit Suisse à Berne.

Succursale Credit Suisse à Berne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Credit Suisse doit se résoudre à réduire son objectif de rentabilité pour l'année prochaine, avec un rendement des fonds propres (RoTE) de 10%, contre 11-12% auparavant. La grande banque confirme la cible à moyen terme de «plus de 12%». Pour l'exercice en cours, cet indicateur est attendu à 8%.

La rentabilité sera fortement dépendante de la santé des marchés financiers en 2020, avertit mercredi le numéro deux bancaire helvétique, en préambule de sa journée des investisseurs à Londres.

Les actionnaires ne devraient pas être affectés. Credit Suisse s'engage à maintenir le niveau de redistribution de capital, notamment par le versement d'un dividende qui représentera au moins 50% du bénéfice net et qui devrait croître de 5% par an.

Les rachats d'actions vont se poursuivre comme prévu, à hauteur de 1,5 milliard de francs maximum en 2020. Le géant zurichois garantit l'acquisition de titres pour au moins 1 milliard l'année prochaine.

Discipline en matière de coûts

Parallèlement à cette générosité, Credit Suisse s'engage à rester discipliné en matière de coûts. La journée des investisseurs offre également la possibilité à la banque aux deux voiles de faire un point sur la marche des affaires. Dans l'activité stratégique de gestion de fortune, la division International Wealth Management (IWM) devrait évoluer de manière stable, ce qui permettra une «amélioration significative» du RoTE.

La division Apac, dévolue à l'activité de gestion de fortune en Asie-Pacifique, affichera au dernier partiel une bien meilleure performance en comparaison annuelle. Il en ira de même pour l'unité Global Markets (GM), au coeur de la restructuration entre 2015 et 2018.

Changement politique «important»

L'autre division de banque d'affaires Investment Banking & Capital Markets (IBCM) va terminer l'année dans le rouge, prévient le numéro deux bancaire helvétique.

Vaisseau amiral de Credit Suisse, la banque universelle suisse (SUB) pâtit toujours de la faiblesse des taux d'intérêts.

En termes d'investissements, le groupe bancaire a décidé de ne plus financer de quelque manière que ce soit les nouvelles centrales à charbon, un changement de politique qualifié d'«important». (ats/nxp)

Créé: 11.12.2019, 08h10

Articles en relation

Credit Suisse double son bénéfice au 3e trimestre

Banque Les résultats financiers de Credit Suisse au 3e trimestre sont en augmentation. Son bénéfice net s'est envolé à 881 millions de francs, en hausse de 108% en glissement annuel. Plus...

Un chef du Credit Suisse aurait menacé un rival

Banque Le chef du Credit Suisse pour la Suisse Thomas Gottstein aurait menacé dans un restaurant un homme de confiance d'Iqbal Khan, un ancien cadre de la banque. Plus...

Credit Suisse surveille les e-mails de ses employés

Secteur bancaire La banque suisse utilise un logiciel américain pour analyser tous les courriels de ses salariés. Cette mesure a pour but de lutter contre la criminalité économique. Plus...

Affaire Credit Suisse: pas lieu d'agir, selon l'ASB

Banques suisses Selon le président de l'Association suisse des banquiers, l'affaire d'espionnage du Credit Suisse n'est qu'un cas isolé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...