Coût des cyberattaques: 53 milliards par cas

InformatiqueUne étude publiée par l'assureur Lloyd's of London montre qu'une cyberattaque mondiale engendrerait des pertes économiques gigantesques.

Les coûts économiques incluent le manque à gagner des entreprises en raison de l'interruption de leurs activités et les réparations des systèmes informatiques.

Les coûts économiques incluent le manque à gagner des entreprises en raison de l'interruption de leurs activités et les réparations des systèmes informatiques. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une cyberattaque mondiale pourrait engendrer en moyenne des pertes économiques de 53 milliards de dollars (51 milliards de francs), un montant équivalant au coût des dégâts provoqués par l'ouragan Sandy aux Etats-Unis en 2012, selon une étude publiée lundi par le marché britannique de l'assurance Lloyd's of London.

Cette étude, coréalisée par le cabinet Cyence, s'est intéressée aux potentielles pertes économiques que provoqueraient le piratage d'un fournisseur de services de cloud (informatique dématérialisée) et des cyberattaques des systèmes d'exploitation des ordinateurs d'entreprises.

Les assureurs cherchent à estimer leur exposition à d'éventuelles pertes liées à des cyberattaques. «Parce que le cyber est virtuel, il est vraiment difficile de comprendre comment une cyberattaque pourrait faire boule de neige», a déclaré à Reuters Inga Beale, directrice générale de Lloyd's of London.

Les coûts économiques d'une hypothétique attaque contre un fournisseur de services de cloud dépasseraient, et de loin, ceux de l'attaque du virus informatique WannaCry évalués à 8 milliards de dollars, selon Cyence. Ce «rançongiciel» a infecté plusieurs centaines de milliers d'ordinateurs dans une centaine de pays en mai dernier.

Manque à gagner

Les coûts économiques incluent le manque à gagner des entreprises en raison de l'interruption de leurs activités et les réparations des systèmes informatiques. Dans leur scénario, Lloyds et Cyence étudient les conséquences d'une attaque contre des services de cloud consistant en l'introduction d'un code malveillant conçu pour se déclencher un an plus tard.

A ce moment-là, ce logiciel se sera propagé chez tous les clients du fournisseur de ces services, qui subiront un manque à gagner et des coûts supplémentaires. Les pertes économiques pourraient aller de 4,6 milliards à 53 milliards de dollars, selon l'étude. Jusqu'à 45 milliards de ce montant pourraient ne pas être couverts par les cyberpolices d'assurance en raison de la sous-assurance des entreprises en la matière, poursuit l'étude.

Les pertes engendrées par le piratage des systèmes d'exploitation sont évaluées entre 9,7 milliards et 28,7 milliards de dollars. En juin, Inga Beale a estimé entre 20 et 25% la part de Lloyd's sur le marché de cyberassurance, un marché de 2,5 milliards de dollars. (ats/nxp)

Créé: 17.07.2017, 09h16

Articles en relation

Comment la Suisse arrive à détecter les cyberattaques

Internet Une équipe d’armasuisse et de l’EPF de Zurich ont mis au point un système pour détecter les canaux de communication entre un malware et un ordinateur infecté. Plus...

88% des entreprises victimes de cyberattaques

Suisse Au cours des douze derniers mois, près de 9 entreprises suisses sur 10 ont été victimes de cyberattaques, contre 54% l'année précédente, selon une enquête de KPMG. Plus...

La Suisse est à la traîne en matière de cybersécurité

Cyberattaques 200 personnes ont été infectées par le virus WannaCry en Suisse. Malgré cela, le Conseil fédéral a refusé la création d'un office pour la cybersécurité. Plus...

75'000 cyberattaques ont touché 99 pays

Méga-cyberattaque Le tsunami d'attaques informatiques qui a eu lieu vendredi à travers le monde inquiète les experts. Plus...

Les cyberattaques montent en puissance

Informatique La cyberattaque massive et mondiale rappelle d'autres piratages informatiques spectaculaires récents. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Scrutin annulé: Pagani vilipendé
Plus...