Corruption: Airbus signe des accords avec 3 pays

AviationFace à des soupçons de «corruption», l'avionneur a conclu des accords de principe avec la France, la Grande-Bretagne et les USA.

Airbus est notamment visé par des enquêtes sur des irrégularités de transaction.

Airbus est notamment visé par des enquêtes sur des irrégularités de transaction. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'avionneur européen Airbus a annoncé mardi avoir signé un «accord de principe» avec les autorités françaises, britanniques et américaines, en particulier face à des allégations de «corruption».«Airbus confirme qu'il a conclu un accord de principe avec le Parquet national financier français, le Serious Fraud Office britannique et les États-Unis», a-t-il indiqué dans un communiqué.

«Ces accords sont conclus dans le cadre d'enquêtes sur des allégations de corruption ainsi que sur la conformité avec la réglementation américaine sur la commercialisation d'armes (ITAR)», a-t-il poursuivi, sans toutefois en préciser les termes éventuellement financiers.

Plus de 3 milliards d'euros à débourser

Le «Financial Times» a rapporté lundi que l'avionneur européen pourrait débourser plus de 3 milliards d'euros (3,2 milliards de francs) pour mettre fin aux litiges, citant des sources proches du dossier.

Airbus était notamment visé par des enquêtes sur des irrégularités de transaction d'abord en France et au Royaume-Uni, des faits qu'il avait lui-même dénoncés en 2016 auprès des autorités judiciaires concernées pour se mettre à l'abri d'éventuelles poursuites.

Fin 2018, c'était au tour du parquet américain, le Department of Justice (DoJ), d'enquêter sur le groupe européen. Airbus avait découvert en 2013 qu'un certain nombre de transactions effectuées par une entité interne, baptisée Strategy and Marketing Organization (SMO), n'étaient pas conformes.

Commissions peu claires

Il avait notamment trouvé des contradictions dans des montants de commissions de consultants et établi fin 2015 que les agents commerciaux dans certaines transactions n'avaient pas été identifiés auprès des agences d'aide à l'export.

Les accords conclus «restent soumis à l'approbation» des autorités des trois pays, souligne encore le communiqué, précisant que le groupe ne fera «aucun commentaire sur les détails de ses discussions avec les autorités chargées de l'enquête».

Contacté par l'AFP mardi matin, le Serious fraud office (SFO) au Royaume-Uni n'a pas souhaité commenter l'information. (ats/nxp)

Créé: 28.01.2020, 09h24

Articles en relation

United Airlines commande 50 Airbus

Aéronautique La compagnie United va remplacer certains de ses Boeing 757 par des Airbus A321 XLR. Un camouflet pour le constructeur américain. Plus...

Un Airbus et un avion de tourisme trop proches

Aéroport de Zurich Le Service d'enquête de sécurité étudie actuellement un rapprochement dangereux entre un Airbus et un avion de tourisme. Plus...

Emirates va acheter 50 Airbus 350-900

Aviation Le contrat, portant sur un total de 16 milliards de dollars, a été dévoilé lors du salon aéronautique international Dubai Airshow qui se tient depuis dimanche dans l'émirat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...