Coop va miser sur le burger aux insectes

AlimentationUne décision du Conseil fédéral pousse le deuxième détaillant helvétique à innover.

On pourra acheter en toute légalité, dès le 1er mai 2017, des larves de ténébrion meunier (ver de farine), du grillon domestique et du criquet migrateur, provenant d’un élevage.

On pourra acheter en toute légalité, dès le 1er mai 2017, des larves de ténébrion meunier (ver de farine), du grillon domestique et du criquet migrateur, provenant d’un élevage. Image: ALAIN ROUÈCHE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Coop nous promet des burgers aux insectes dès le printemps prochain. Et même des boulettes de viande hachée enrichie de chair d’insectes. Le groupe bâlois s’empresse ainsi de profiter d'une décision du Conseil fédéral, annoncée hier: autoriser le commerce de certains insectes, à titre de denrée alimentaire.

Provenir d'un élevage

Adoptée par les Chambres fédérales en juin 2014, la nouvelle loi sur les denrées alimentaires entrera en force le 1er mai 2017. Les Suisses pourront donc s’acheter des larves de ténébrion meunier (le ver de farine), du grillon domestique et du criquet migrateur en toute légalité. Les petites bêtes doivent cependant provenir d’un élevage. Elles ne peuvent en outre être mises sur le marché que si elles ont été surgelées dans les règles, après avoir subi un traitement pour détruire les germes végétatifs.

Dans ce contexte, le deuxième détaillant helvétique manifeste son enthousiasme: «Nous proposerons en exclusivité sur le marché suisse des produits contenant des insectes.» A vrai dire, Coop sous-estime peut-être les capacités d’innovation de ses concurrents. D’autant plus que l’intégration de l’insecte dans la restauration ne date pas d’hier. En automne 2015, Speed Burger, spécialiste français de la restauration rapide livrée, proposait un creepy burger, enrichi de vers de farine, pour célébrer Halloween. Ce sandwich avait été vendu dans plus d’une trentaine de villes de France. En fait, la chair d’insectes compte déjà de nombreux adeptes en Europe occidentale et même dans la patrie de Charles Ferdinand Ramuz.

Isabelle Chevalley, conseillère nationale vaudoise du Parti vert’libéral, a ainsi tenté plusieurs interpellations afin d’obtenir l’autorisation de commercialiser des insectes destinés à l’alimentation. En attendant, des fournisseurs assurent une offre déjà solide de grillons, criquets et autres chenilles sur la Toile.

Goûts de poulet et de noix

En fait, rien d’étonnant. Les insectes savent séduire. «Le goût des criquets pèlerins rappelle celui du poulet. Les vers de farine possèdent un arôme proche de la noix. Les insectes se révèlent en plus aussi riches en protéines que la viande et le poisson», indiquent les experts de Coop. Sous un angle écologique, l’élevage d’insectes s’avère en outre nettement plus vertueux que celui de bovins ou de volaille.

Les grandes enseignes demeurent néanmoins prudentes. «Nous observerons certes des insectes comme de nouveaux ingrédients riches en protéines. Actuellement nous ne prévoyons cependant pas de les intégrer dans notre assortiment», relève Nina Krucker, porte-parole de McDonald’s Suisse.

La Fédération des coopératives Migros continue pour sa part «à suivre de près l’évolution des nouveaux concepts de nutrition ou d’alimentation». (TDG)

Créé: 16.12.2016, 21h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...