Contre-attaque d'une proche d'Yves Bouvier face au milliardaire Rybolovlev

Marché de l'artAccusée d'avoir participé à une vaste escroquerie sur des tableaux aux côtés de l'entrepreneur genevois,Tania Rappo, évoque une rencontre secrète entre l'oligarque et les autorités judiciaires monégasque. Afin d'orchestrer l'arrestation d'Yves Bouvier. Selon Le Temps, le ministre de la Justice du Rocher était présent.

Le clan Rybolovlev accuse Tania Rappo d'avoir participé à une escroquerie sur des ventes de tableaux aux côtés de l'entrepreneur genevois.

Le clan Rybolovlev accuse Tania Rappo d'avoir participé à une escroquerie sur des ventes de tableaux aux côtés de l'entrepreneur genevois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La « secousse » a fait trembler mardi les murs du palais de justice de Monaco. Son origine? Une plainte déposée dans la matinée auprès du procureur général Jean-Pierre Dreno par l’une des protagonistes du dossier opposant un entrepreneur genevois en vue sur le marché de l'art à un milliardaire russe. Les chefs d'accusation de «faux et usage de faux » et «dénonciation calomnieuse » y figurent. Notamment visés, l'ancien oligarque Dmitri Rybolovlev ainsi que les responsables de la banque HSBC à Monaco.

La contre-attaque vient de Tania Rappo. Cette dernière était jusque-là présentée par le clan Rybolovlev comme la complice d'Yves Bouvier dans une affaire d'escroquerie et de blanchiment en lien avec des ventes de tableaux, dénoncée à la justice monégasque début janvier. L'entourage du milliardaire accuse l'entrepreneur genevois de lui avoir surfacturé la quarantaine d’œuvres d’art qu’il a acquises durant dix ans pour son compte – pour un total de 2 milliards d'euros – afin de lui permettre de constituer l’une des plus belles collections au monde. Selon les plaignants, le préjudice pourrait approcher les 500 millions d'euros. Depuis l'arrestation et la mise en garde à vue temporaire d'Yves Bouvier et de Tania Rappo fin février, cette affaire secoue le marché de l'art à Genève.

Un dossier «totalement artificiel»

Mardi, cette Suissesse d’origine bulgare a décidé de répliquer sous la forme d’une contre-offensive judiciaire musclée. «On construit un dossier totalement artificiel de façon à justifier une prétendue compétence monégasque» tonne son avocat, Me Frank Michel. «Il y a ici une impérieuse nécessité – celle de passer de la qualification d’escroquerie à celle de blanchiment». Et ce alors «qu'aucune vente de tableaux n’intervient en effet à Monaco, tout se passe en Suisse, on va donc créer de toutes pièces une affaire de blanchiment qui n’existe pas».

Le défenseur de Tania Rappo présente notamment une attestation rédigée par la banque HSBC de l’avenue d’Ostende à Monaco. Le document, daté du 17 février, est en apparence accablant contre sa cliente. Il recense pas moins de huit comptes bancaires communs avec Yves Bouvier. Ce qui semble conforter des soupçons de blanchiment, à travers le partage supposé de commission entre le Genevois et celle qui était alors très proche de la famille Rybolovlev.

Les petites erreurs d'HSBC à Monaco

Or coup de théâtre lors des gardes à vue fin février : les policiers monégasques expliquent tous penauds, lors des auditions, que la banque vient de les informer d’une «petite» erreur de patronyme. Le détenteur commun des comptes bancaires chez HSBC n'est en réalité pas Yves Bouvier, mais simplement le mari de Tania Rappo.

Me Michel note en outre que le nom de sa cliente n’est même pas évoqué dans la dénonciation déposée par Tetiana Bersheda, l’avocate et conseillère de Rybolovlev. Pas plus que dans la plainte déposée par la suite par Ekaterina, la fille de l’oligarque par ailleurs ayant-droit de la holding « The Domus Trust » qui englobe toutes les entités juridiques propriétaires des fameux tableaux.

Cette anomalie, associée à la maladresse de la banque HSBC aurait pour le moins perturbé par la suite le juge d’instruction monégasque qui s’est refusé à incarcérer Tania Rappo malgré la demande insistante du Parquet. Idem pour Bouvier.

Le «produit d'une escroquerie»

Ce cafouillage de la banque HSBC a une portée très limité dans cette affaire, rétorque-t-on pourtant dans l'entourage de Dmitri Rybolovlev ou l'on compare cette contre-attaque judiciaire à un écran de fumée. «Le constat de blanchiment n'est pas lié au fait que Mme Rappo ait eu – ou non – des comptes ou des sociétés communes avec M. Bouvier; il reflète, bien plus simplement, le fait que celle-ci disposait de comptes personnels à Monaco – chez HSBC mais aussi Barclays, la Compagnie monégasque de banque ou BNP Paribas – sur lesquels ont été versé des dizaines de millions d'euros tirés directement d'une escroquerie par une société de M. Bouvier», rétorque ainsi l'avocate Tetiana Bersheda.

Le nom de Tania Rappo, jusque-là«simplement considérée comme l'une des plus proches amies» de la famille de l'ancien oligarque, «n'est apparu qu'au cours d'une enquête qui visait au départ seulement M. Bouvier» poursuit Tetiana Bersheda.

L'étrange réunion de Gstaad

Le conseiller de Mme Rappo crie de son côté à la machination judiciaire. « Nous sommes confrontés à un montage contrôlé par Rybolovlev. Il a sans doute été abusé en principauté par des gens qui lui ont laissé croire que la justice monégasque était à son service. » Une source proche du dossier indique de son côté que des conseillers du Rocher auraient participé à une réunion préparatoire à toute cette rocambolesque affaire,avec l'ex oligarque dans un hôtel de Gstaad, en début d'année.

Le site du journal Le Temps précise mercredi, sur la base d'une source ayant recueilli les témoignages de trois convives présents à la soirée, que le ministre de la Justice monégasque, Philippe Narmino, a participé à ce dîner «réunissant une dizaine d'invités». Selon Le Temps, l'administrateur délégué de la filiale de HSBC dans la Principauté, Gérard Cohen, était également présent à cette rencontre organisée dans la station bernoise «quelques jours seulement avant l'arrestation d'Yves Bouvier».

Dans l'entourage de Dmitri Rybolovlev on évoque une soirée mondaine ayant réuni une centaine de personnalités à Gstaad – dont de nombreux invités de Monaco, lieu de résidence du milliardaire – tout en démentant toute rencontre au sujet de l’affaire en cours avec les autorités judiciaires monégasques. «Yves Bouvier et Tania Rappo tentent de noyer le débat de fond en jetant le discrédit non seulement sur M. Rybolovlev et ses représentants, mais aussi sur les autorités judiciaires – l'adage est bien connu: "quand le droit et les faits sont contre vous, attaquez les personnes" », réplique l'avocate Tetiana Bersheda. Cette dernière évoque une «vicieuse attaque médiatique visant à interférer avec le cours des actions judiciaires».

Collaboration: P.-AL.S. (TDG)

Créé: 14.04.2015, 21h03

Articles en relation

Yves Bouvier réduit son implication à Luxembourg

Marché de l'art Poursuivi par un milliardaire russe pour escroquerie, l'homme d'affaire genevois avait inauguré ces entrepôts en septembre dernier. Il abandonne son implication active dans la gestion de cette institution pour se consacrer Plus...

Les confessions de Tania Rappo, l’acolyte d’Yves Bouvier

Affaire des Ports Francs La Suissesse a perçu des commissions sur les ventes litigieuses de tableaux à Dmitri Rybolovlev. Plus...

Singapour assouplit le gel des actifs d’Yves Bouvier

Marché de l'art La mesure de séquestre a été demandée par le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev qui poursuit le Genevois pour «escroquerie» dans la vente de toiles de maîtres Plus...

Hong Kong ordonne le gel des avoirs du patron de Natural Le Coultre

MARCHE DE L'ART L'entourage du milliardaire russe qui accuse Yves Bouvier d'escroquerie dans la vente de toiles de maître multiplie les procédures civile. Aux quatre coins de la planète. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...