Passer au contenu principal

Les constructeurs se convertissent aux SUV propres

Pour continuer à surfer sur la mode des SUV sans être pénalisées sur les émissions de CO2, les marques commencent enfin à les verdir.

Le nouveau Captur E-Tech Plug-In Hybrid de Renault (38'100fr.) fêtera sa première suisse au Salon de l’auto de Genève.
Le nouveau Captur E-Tech Plug-In Hybrid de Renault (38'100fr.) fêtera sa première suisse au Salon de l’auto de Genève.
DR

Ils ont mauvaise réputation: volumineux, haut perchés, dangereux pour les autres et, surtout, gros pollueurs. Non sans raison: en Suisse, 48% des SUV arborent la pire étiquette énergétique (la G). Et pourtant, ces véhicules utilitaires sportifs (ou SUV pour Sport Utility Vehicles) ont la faveur du public. Pour le sentiment de sécurité qu’ils procurent, leur habitacle spacieux, «et parce qu’ils constituent de plus en plus l’unique choix qui s’offre aux familles, les monospaces et breaks traditionnels se faisant rares», pointe Laurent Pignot, porte-parole du Touring Club Suisse (TCS). Les marges qu’en tirent les constructeurs sont souvent plus intéressantes que pour une berline classique, aussi en proposent-ils de plus en plus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.