La consommation d’électricité a reculé en 2011

EnergieLa consommation et la production d’électricité ont reculé l’année dernière dans la Confédération helvétique, notamment en raison du ralentissement conjoncturel et de conditions météorologiques plus clémentes

Le recul le plus important a été réalisé au dernier trimestre de l’année, soit pendant les mois d’automne et d’hiver.

Le recul le plus important a été réalisé au dernier trimestre de l’année, soit pendant les mois d’automne et d’hiver. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est ce qu'a indiqué jeudi l’Office fédéral de l’Energie (Ofen). En 2011, la Suisse a enregistré une baisse de 2% à 58,6 milliards de kilowatts/heure (kwh) de sa consommation d’électricité.

Le recul le plus important a été réalisé au dernier trimestre de l’année, soit pendant les mois d’automne et d’hiver, avec une baisse de consommation de 3,5%, a précisé l’Ofen dans un communiqué.

Ce repli de la consommation énergétique a été expliqué par le "net refroidissement conjoncturel" qui s’est produit en Suisse au deuxième semestre et donc par la baisse d’activité des entreprises helvétiques. Les conditions météo clémentes ont également été mise en avant par les autorités, selon lesquelles 2011 a été l’année la plus chaude depuis le début des relevés en 1864.

Production diminuée

Côté production, les centrales électriques suisses ont également diminué leur production de 5,1% à 62,9 milliards de kwh. Alors que les centrales hydrauliques ont enregistré une baisse de 9,8% de leur production, les cinq centrales nucléaires de la Confédération l’ont accrue de 1,4%.

Fin septembre 2011, le Parlement a approuvé la sortie progressive du nucléaire, en réaction au très grave accident nucléaire survenu en mars à Fukushima au Japon. La Suisse a été le premier pays au monde à réagir à cette catastrophe, recommandant de ne pas remplacer ses cinq réacteurs en fonctionnement à l’issue de leur période d’exploitation, soit d’ici à 2034.

Selon les recommandations émises par Berne, le réacteur de Beznau I devra être découplé du réseau en 2019, ceux de Beznau II et Mühleberg en 2022, celui de Gösgen en 2029 et celui de Leibstadt en 2034. (ats/nxp)

Créé: 19.04.2012, 10h30

Articles en relation

Le Conseil fédéral estime la sortie du nucléaire réalisable

Stratégie énergétique La sortie du nucléaire est réalisable avec des conséquences économiques limitées. Les coûts supplémentaires liés à la décision de ne pas construire de nouvelle centrale atomique s'élèvent à environ 30 milliards d'ici 2050. Plus...

Le Conseil fédéral mise à fond sur l'or blanc pour l'électricité

Approvisionnement en électricité Le gouvernement vient d'approuver le rapport sur le renforcement de la sécurité en matière d'approvisionnement de l'électricité. L'hydraulique occupe une place maîtresse. Plus...

«La sortie du nucléaire va coûter de l’argent »

Stratégie énergétique La conseillère fédérale Doris Leuthard a été claire. L’énergie va devenir un bien rare et cher. Celui qui la préservera sera récompensé, celui qui la gaspillera sera taxé. Plus...

Doris Leuthard relance Chavalon et Cornaux

Centrales à gaz L'idée des centrales à gaz prônée par Doris Leuthard relance les projets de centrales à gaz des producteurs romands d'électricité. Le patron d'EOS nous dit comment il compte compenser des rejets de CO2 de Chavalon et Cornaux. Plus...

Les entreprises suisses veulent économiser plus d’électricité

Débat sur le nucléaire Selon une étude de l’Agence de l’énergie pour l’économie, elles pourraient économiser jusqu’à 7 térawattheure (TWh) d’ici 2050. Les centrales nucléaires suisses produisent annuellement 25 TWh d’électricité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.