Les confessions de Tania Rappo, l’acolyte d’Yves Bouvier

Affaire des Ports FrancsLa Suissesse a perçu des commissions sur les ventes litigieuses de tableaux à Dmitri Rybolovlev.

Tania Rappo est au cœur du sulfureux dossier qui oppose le marchand d’art Yves Bouvier à l’oligarque russe Dmitri Rybolovlev.

Tania Rappo est au cœur du sulfureux dossier qui oppose le marchand d’art Yves Bouvier à l’oligarque russe Dmitri Rybolovlev.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tania Rappo est une femme brisée. Habitué aux cocktails de la bonne société à Genève ou à Monaco, ce regard ténébreux n’a guère l’habitude de s’égarer dans les couloirs des palais de justice. Pourtant, cette Suissesse d’origine bulgare, résidente monégasque, est au cœur du sulfureux dossier qui oppose le marchand d’art Yves Bouvier à l’oligarque russe Dmitri Rybolovlev. Ce dernier accuse le locataire des Ports Francs de l’avoir escroqué à l’occasion de ventes de tableaux de maîtres, des faits pour lesquels l’Helvète a été mis en examen à Monaco à la fin de février pour «escroquerie» et «blanchiment», tout comme Tania Rappo.

C’est dans le coquet cabinet de Me Frank Michel, son avocat monégasque, que le troisième maillon du dossier Bouvier reçoit pour la première fois la presse suisse. Cette femme distinguée décrit ses rapports privilégiés à Genève avec Elena, l’ex-épouse de Rybolovlev. Son mari était son dentiste. «Elle m’a expliqué que Dmitri avait eu des ennuis en Russie (ndlr: il fut soupçonné d’avoir fait tuer un concurrent avant d’être blanchi). Elena estimait que parlant russe, je pouvais les aider.» L’oligarque aurait par la suite confié qu’il voulait constituer une collection de tableaux. La bonne amie est efficace: elle lui fait économiser trois millions d’euros sur l’achat d’un Chagall.

L’atout russophone

La rencontre avec Yves Bouvier se déroule dans la foulée: «Nous nous sommes rendus aux Ports Francs de Genève. Un homme s’est présenté à Rybolovlev, c’était Yves Bouvier. Dmitri s’est tourné vers moi. Il m’a dit que c’est l’homme qu’il nous faut.» Puis tout s’enchaîne: «Le lendemain de la rencontre aux Ports Francs, Yves Bouvier m’a rappelé pour solliciter un rendez-vous avec Rybolovlev.» «J’ai besoin d’une personne qui parle russe», dit-il. Bouvier sait se montrer reconnaissant. Il commissionne Tania Rappo sur les ventes de tableaux de maîtres opérées entre 2003 et 2013. En dix ans, les acquisitions de l'homme d'affaires russe atteignent un total de 2 milliards d’euros. Tania se souvient de la première vraie rencontre entre les deux hommes. Rybolovlev fixe Bouvier: «Je vais bâtir la plus belle collection au monde.»

Tout va pour le mieux jusqu’au retentissant divorce avec Elena. Il se solde par un lourd passif à régler pour l’oligarque. «Rybolovlev s’est mis à acheter frénétiquement pour injecter de l’argent dans les tableaux et les faire échapper au partage.»

Tania Rappo dit avoir perçu des commissions de façon transparente: «J’ai produit une facture pour chaque opération sur mes comptes bancaires avec indication du montant de la commission et copie d’une photo du tableau concerné.» La générosité de Bouvier? «Elle s’explique, il voulait me fidéliser.» Tania Rappo témoigne d’une scène à l’origine, selon elle, de l’affaire: «Un jour à Gstaad, Bouvier et Rybolovlev feuillettent un catalogue où se trouve une toile de Rothko. Bouvier lui dit qu’il peut la lui vendre mais que ce sera extrêmement cher.»

Un dîner en février

Tellement cher que l’été dernier Tania retrouve Bouvier et Rybolovlev sur l’île de Skorpios. L’oligarque a des ennuis de santé. Rybolovlev: «Je n’arrive pas à payer le solde de ce tableau (ndlr:37 millions d’euros), j’ai des problèmes de cash.» Il sollicite l’ami suisse pour revendre des toiles dont un Lautrec et un Modigliani. Mais le russe se refuse à payer le solde du Rothko. Bouvier se confie alors à Tania Rappo: «Je ne veux plus voir ce type, il s’est mal comporté.» L’amie décide d’à nouveau jouer les bons offices le 24 février dernier lors d’un dîner dans le somptueux appartement de la Belle Epoque à Monaco. «Avant de partir Rybolovlev m’a demandé d’appeler Yves pour convenir d’un rendez-vous ici sur le Rocher.»

Le piège est tendu. Deux jours plus tard douze policiers cueillent Bouvier aux portes de la Belle Epoque… Et huit autres tambourinent sur celle de Tania Rappo. «Ça m’a rappelé l’affaire de Chypre. Rybolovlev était parvenu à faire interpeller sa femme par les douanes pour récupérer une bague.» (TDG)

Créé: 02.04.2015, 18h54

Le clan Rybolovlev riposte

L’avocate des plaignants a vivement réagi aux propos de Tania Rappo, estimant que «les parties plaignantes ne recherchent que la vérité sur cette affaire». Selon Tetiana Bersheda, «les justice monégasque et suisse leur donnent raison à ce stade puisque Monsieur Bouvier et Mme Rappo ont été inculpés pour escroquerie et blanchiment de fonds à Monaco et qu’une commission rogatoire internationale a été acceptée et exécutée par les autorités suisses».

La partie civile contre-attaque face à ce qu’elle présente comme «les divagations publiques de Mme Rappo»: «Il est de notre devoir de réagir, avec mesure et fermeté. Mme Rappo revendique le droit à la trahison en amitié et à l’utilisation des fonds provenant d’une escroquerie. Dans ses autoproclamations d’innocence, Mme Rappo admet en réalité s’être introduite clandestinement dans les transactions en percevant des commissions de près d’une centaine de millions d’euros en dix ans, alors qu’elle se donnait l’apparence d’une amie désintéressée. Sa tentative de justification est grotesque. Ses déclarations mensongères et calomnieuses sont vigoureusement contestées et connaîtront la suite légale qu’elles nécessitent. Le recours aux médias de la part de Mme Rappo ne fait que démontrer son incapacité à plaider sa cause sur le plan judiciaire. Elle donne libre cours à son imagination pour détourner l’attention des faits pour lesquels elle a été, rappelons-le, inculpée pour blanchiment d’argent.» J-M.V.

Articles en relation

Singapour assouplit le gel des actifs d’Yves Bouvier

Marché de l'art La mesure de séquestre a été demandée par le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev qui poursuit le Genevois pour «escroquerie» dans la vente de toiles de maîtres Plus...

Hong Kong ordonne le gel des avoirs du patron de Natural Le Coultre

MARCHE DE L'ART L'entourage du milliardaire russe qui accuse Yves Bouvier d'escroquerie dans la vente de toiles de maître multiplie les procédures civile. Aux quatre coins de la planète. Plus...

Un galeriste corse entre dans l’affaire Bouvier

Marché de l'art Le passé du propriétaire de la galerie genevoise Nelombos, proche du maître des Ports Francs, intrigue. Plus...

Perquisitions aux Ports Francs liées à l’affaire Bouvier

Vente d'oeuvres d'art Accusé par un milliardaire russe d’escroquerie dans la vente de tableaux, le patron de Natural Le Coultre a vu ses bureaux visités ce mercredi Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...