Passer au contenu principal

Quelles sont les compagnies les plus sûres?

Le bureau allemand de recherche sur les accidents aériens a publié le classement des compagnies d'aviation les plus sûres. Finnair est en tête. Swiss chute à la 60e place.

La compagnie aérienne finlandaise Finnair a été la compagnie la plus sûre au monde en 2018. C'est ce qui ressort d’un classement établi par le bureau allemand de recherche sur les accidents aériens, Jet Airliner Crash Data Evaluation Centre (JACDEC). Celui-ci enregistre et analyse les accidents et incidents graves de l'aviation civile depuis près de 30 ans sur tous les appareils de plus de 19 sièges.

A la 2e place, on retrouve Scoot (Singapour), suivi de la Norwegian Air Shuttle. Emirates, qui avait décroché le titre il y a une année, recule au 4e rang, juste devant l'Espagnole Air Europa. En bas du classement, on retrouve des compagnies russes, éthiopiennes et indonésiennes, soulignent de nombreux médias germanophones vendredi.

Ce classement est établi via le calcul d'un indice de risque. Des facteurs tels que la performance du trafic de la compagnie sont comparés au nombre d'incidents et d'accidents ainsi qu'aux pertes totales au cours des 30 dernières années.

Chute de Swiss à la 60e place

Du côté de la Suisse, c'est la douche froide. En effet, Swiss, filiale de l'Allemande Lufthansa, a chuté à la 60e place sur 100 compagnies examinées, en recul de 20 rangs, alors que Lufthansa est 21e et gagne elle un rang. Les détails de cette dégringolade ne sont pas encore connus et seront publiés prochainement dans un magazine allemand.

Mais la compagnie helvétique conteste d'ores et déjà ce «ranking». «Malheureusement, ils ne sont pas en mesure de refléter la complexité de la question de la sécurité aérienne», estime une porte-parole citée par le Blickvendredi. Même si les données analysées ne sont pas remises en question, les statistiques qu'elles révèlent doivent être examinées de manière critique, estime-t-elle.

En effet, le classement se base sur les incidents de ces 30 dernières années, une époque où certaines compagnies, dont Swiss, n'existait pas encore, relève-t-elle. Par ailleurs, explique la porte-parole, ces statistiques ne disent rien sur la politique de sécurité appliquée à l'interne par les entreprises. «Nous travaillons selon les normes de sécurité les plus élevées et nous n'avons pas eu d'accidents en 2018», rappelle-t-elle.

Trafic plus sûr

Bonne nouvelle pour les voyageurs, les chiffres du JACDEC montrent que les vols sont de plus en plus sûrs. Selon des chiffres parus fin décembre, le nombre de victimes en 2018 (562 morts) était supérieur à la moyenne de 448 enregistrée ces 10 dernières années, mais très inférieur à la moyenne de 844 sur 25 ans. «Il n'y aura jamais 100% de sécurité à l'avenir», souligne son directeur Jan-Arwed Richter dans 20 Minuten. «Mais avec plus de quatre milliards de passagers par an, l'avion reste l'un des moyens de transport les plus sûrs.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.