Passer au contenu principal

«Aucune compagnie aérienne ne survivra à la crise»

Le patron de Swiss Thomas Klühr estime que personne dans son secteur ne se relèvera des conséquences de la pandémie sans aide de l'Etat.

Thomas Klühr .
Thomas Klühr .
Keystone

Le patron de Swiss Thomas Klühr espère une aide de l'Etat en raison des effets dramatiques du coronavirus sur les compagnies aériennes. «Je compte sur le fait que le Conseil fédéral est conscient de l'importance de Swiss», a-t-il déclaré dans le «SonntagsBlick».

Selon Thomas Klühr, pratiquement aucune compagnie aérienne ne survivra à la crise du coronavirus sans aide de l'Etat. Si la situation devait encore s'aggraver, Swiss devrait alors clouer au sol tous ses avions et serait dépendante des aides étatiques.

Le patron de la filiale de Lufthansa se montre néanmoins confiant dans la capacité de Swiss à survivre à cette crise. «Je suis sûr que nous pouvons tenir plus longtemps que d'autres compagnies aériennes». Mais cela dépendra aussi du soutien qu'apportera la Suisse à la compagnie. Thomas Klühr n'a pas encore pu préciser à combien devrait s'élever cette aide.

Le ministre de l'économie Guy Parmelin est conscient de la situation difficile de Swiss. «Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) est en contact étroit avec Swiss et le canton de Zurich depuis le début afin d'apporter un soutien rapide et non bureaucratique à la compagnie et à ses employés», a-t-il déclaré. «Si d'autres mesures s'avéraient nécessaires, nous examinerions la question avec Swiss».

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.