Passer au contenu principal

La Chine protège le Comté mais pas le Gruyère

Bruxelles a réussi à négocier la protection de 100 AOP. Berne souhaite parvenir à une même protection pour ses fromages.

Le comté du Jura n’a plus à craindre d’être concurrencé, dans l’Empire du Milieu, par de pâles imitations.
Le comté du Jura n’a plus à craindre d’être concurrencé, dans l’Empire du Milieu, par de pâles imitations.
Lucien Fortunati

C’est une bonne nouvelle pour les dizaines de milliers de producteurs de champagne français, de vin de Moselle, de bresaola italienne ou encore de comté du Jura qui cherchent des débouchés sur l’immense marché chinois. À partir de 2020, ils n’auront plus à craindre que leurs prestigieuses appellations de terroir (AOP) y soient abusivement concurrencées par de pâles imitations venues des États-Unis, d’Australie ou bien produites localement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.