Le charbon et le nucléaire plombent RWE

EnergieLe groupe d'énergie allemand RWE annonce un résultat en nette baisse.

Le groupe RWE est basé à Essen, en Allemagne.

Le groupe RWE est basé à Essen, en Allemagne. Image: archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le groupe d'énergie RWE a fait état jeudi d'un bénéfice net ajusté en baisse l'an dernier, après un exercice marqué par le rachat annoncé des activités de production d'énergies renouvelables et nucléaire de son rival Eon.

Le groupe d'Essen a dégagé un résultat net ajusté de 591 millions d'euros (672 millions de francs), contre 973 millions en 2017, et son résultat opérationnel (Ebitda) ajusté a atteint 1,5 milliard d'euros, contre 2,1 milliards auparavant, selon un communiqué.

Il dit néanmoins avoir atteint ses objectifs qui prévoyaient déjà des résultats en baisse. Il a pâti l'an dernier «principalement (...) de la baisse attendue des prix de gros de l'électricité» issue de ses centrales au charbon. Ses ventes se sont par ailleurs rétrécies du fait de la fermeture d'un bloc de sa centrale nucléaire de Gundremmingen, conformément au plan progressif de sortie de l'atome voulu par Berlin.

«Stabiliser la profitabilité»

Dans le charbon, il dit attendre les suites d'une commission gouvernementale qui a recommandé fin janvier l'arrêt au plus tard en 2038, mais susceptible d'être avancé à 2035, de l'exploitation de cette source d'énergie fossile pour produire de l'électricité en Allemagne.

«Nos activités se développement selon le plan et notre base financière est solide», a toutefois résumé Rolf Martin Schmitz, le patron du groupe, dans un communiqué. Les actionnaires se voient proposer un dividende de 0,70 euro par titre, celui-ci devant être porté à 0,80 euro au titre de l'année en cours.

RWE, qui a lancé en 2018 une vaste opération d'échange d'actifs avec son concurrent EON, prépare cette année l'intégration des divisions des énergies renouvelables d'innogy et d'Eon sous son égide.

En même temps, le groupe compte «stabiliser la profitabilité» de ses activités conventionnelles de production d'énergie.

Concrètement, cela se traduit sur 2019 par un objectif d'Ebitda ajusté compris entre 1,2 et 1,5 milliard d'euros et de résultat net ajusté de 300 à 600 millions d'euros, selon le communiqué.

Si les prix de l'électricité en légère reprise vont l'aider, RWE s'attend en revanche à des charges résultant de décisions de justice l'empêchant en Allemagne d'agrandir une de ses mines de charbon dans la forêt de Hambach, près de Cologne, de même que ses capacités sur le marché britannique. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2019, 09h22

Articles en relation

L'évacuation de militants écologistes fait 9 blessés

Allemagne Les écologistes évacués occupaient la forêt de Hambach pour empêcher l'agrandissement d'une mine de charbon, dans l'ouest de pays. Plus...

Un fermier poursuivra un géant de l'énergie

Allemagne / Pérou Un paysan péruvien attaque en justice RWE, responsable selon lui de la fonte d'un glacier andin. Sa requête est jugée «recevable» par une cour d'appel. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le président du Kazakhstan part, la capitale prend son prénom
Plus...