Passer au contenu principal

Un carburant à base d’huile de cuisson usagée rendra l’aviation moins polluante

Pour réduire leurs émissions de CO2, avions et bateaux veulent consommer des carburants durables.

Avec son nouveau carburant, Air France KLM espère réduire ses émissions de CO2.
Avec son nouveau carburant, Air France KLM espère réduire ses émissions de CO2.
AFP

À Amsterdam, sur le tarmac de l’aéroport de Schiphol, un nouveau type de combustible sera bientôt déversé dans les réservoirs des avions de la flotte Air France-KLM. Dans une optique de réduction des émissions de CO2, la matière fossile sera mélangée à une solution à partir d’huile de cuisson usagée et produite par le raffineur finlandais Neste. «Cette solution est actuellement l'un des moyens les plus efficaces de réduire les émissions de CO2 (ndlr: jusqu’à 80% moins polluant) dans l'industrie du transport aérien», explique Pieter Elbers, président-directeur général de KLM.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.