Passer au contenu principal

Le «Canard Enchaîné» peut remercier Fillon

L'élection présidentielle et l'affaire de l'emploi fictif de la femme du candidat ont fait décoller les ventes de l'hebdomadaire en 2017.

L'une des couvertures du «Canard Enchaîné» sur l'affaire Fillon.
L'une des couvertures du «Canard Enchaîné» sur l'affaire Fillon.
dr/Twitter

Sur les sept premiers mois de 2017, les ventes ont progressé de 24% «grâce à la campagne présidentielle et aux filloneries», a souligné dans l'hebdomadaire Michel Gaillard, le président des Editions Maréchal - Le Canard Enchaîné.

Une allusion aux révélations et rebondissements concernant les emplois fictifs présumés de l'épouse et de deux enfants de l'ancien Premier ministre et récent candidat à la présidentielle.

C'est le Canard Enchaîné qui avait révélé fin janvier que Pénélope Fillon avait été employée comme attachée parlementaire par son mari et son suppléant. L'affaire avait empoisonné la campagne du champion de la droite jusqu'à sa défaite au premier tour de l'élection présidentielle en avril.

C'était la première fois depuis la création de la Ve République en 1958 que la droite était absente du second tour de la présidentielle. Michel Gaillard a qualifié la remontée des ventes du Canard Enchaîné de «bonne nouvelle» après une «année 2016 médiocre» pour l'un des plus anciens titres de la presse française, fondé en 1915.

Avant le rebond de 2017, la diffusion payée de l'hebdomadaire est tombée à 358.347 exemplaires en moyenne en 2016, dont 269.204 en kiosque, 72.338 par abonnement et 16.805 pour les ventes aux compagnies aériennes, a précisé mercredi le Canard. En 2015, année durant laquelle l'hebdo satirique avait fêté son centenaire, les ventes du journal avaient progressé de 0,7%.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.