Passer au contenu principal

La Bourse suisse se permet des grasses matinées

En pleine crise du coronavirus, la corbeille helvétique ne cesse d’accuser des retards à l’ouverture.

Depuis près de deux semaines, les traders européens constatent des retards répétés à l’ouverture du SIX Swiss Exchange.
Depuis près de deux semaines, les traders européens constatent des retards répétés à l’ouverture du SIX Swiss Exchange.
Keystone / Archives

«C’est la crise, d’accord! Les marchés financiers s’effondrent, d’accord! Mais ce ne sera jamais une raison pour s’octroyer des grasses matinées, comme la corbeille helvétique se permet de le faire depuis près de deux semaines», grommellent de plus en plus de traders, entre deux bouffées de cigarette. Beaucoup d’entre eux, en Europe, commencent il est vrai à l’aube, ou en pleine nuit, à se préparer à l’ouverture des Bourses du Vieux Continent. C’est-à-dire à 9 heures à Zurich. Malheureusement, depuis près de deux semaines, ils constatent des retards répétés à l’ouverture du SIX Swiss Exchange.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.